Produit CORSU E RIBELLU

X

Séminaire interne du jeudi 14 janvier 2016 Intervention de la Présidente Fabiana Giovannini _ Agence d’Aménagement durable de planification et d’Urbanisme de la Corse

AgenceAmenagementdurableplanificationUrbanismeCorseCare amiche, cari amichi, À ringraziavvi d’esse tutti quì. Prima di tuttu vi precu torna Pace è Salute è rièscita pè u 2016. Vi l’aghju già detta sò cummossa assai d’avè oghje a rispunsabilità di cunduce cù voi e missioni di l’Agenzia. È ùn vulìa micca principià senza vene di pettu à voi per ringraziavvi tutti di u travaglione chè v’avete fattu sin’à quì.

Auparavant, j’ai une petite pensée pour votre précédente Présidente, d’abord parce que nous avons lié des liens d’amitié, la politique est une chose, l’aspect humain en est une autre, mais aussi parce que je me rends compte du travail que vous avez accompli ensemble. Je crois que nous pouvonslui rendre hommage etsaluer ces trois/quatre dernières années car elle a été une grande Présidente pour un outil en pleine construction. Ce qui n’était pasfacile. Je pense qu’elle a laissé un bon souvenir parmi vous etj’espère pouvoir vous apporter tout autant. Je suis donc votre nouvelle Présidente de l’Agence de l’Aménagement durable, de planification et de l’Urbanisme ; et je veux y ajouter, de l’Energie, même si ça n’est pas inscrit dans son libellé.

Nous allons nous attacher à changer cela. Je voulais vous réunir aujourd’hui pour plusieurs raisons. Nous retrouver d’abord tous et toutes pour partager un moment convivial parce que, je nous vois comme une grande famille, en tous les cas une belle équipe pleine de potentiels. Je voulais aussi vous donner l’occasion de vous rencontrer entre vous, les différents départements, pour que chacun soit convaincu que la machine ne peut pas fonctionner s’il lui manque une pièce. Chacune et chacun d’entre vous a une place importante au sein de l’Agence et chacune et chacun d’entre vous est indispensable à la dynamique collective.

Je veux travailler à ce que chacun le ressente ainsi et avec votre directeur je réfléchis y compris à améliorer notre organigramme qui était un premier travail indispensable, qui a le mérite d’avoir jeté des bases qu’il nous faut améliorer pour épouser l’ambition que je vais essayer de vous transmettre. Améliorer l’organigramme, améliorer aussi notre fonctionnement, c’est l’objet du « Projet de services » que vous avez commencé à élaborer. C’est une initiative importante, qui va vous aider à renforcer la coordination, la cohésion, la transparence et l’efficacité de notre Agence et de vos missions. Je sais qu’à l’Agence il y a des équipes qui en veulent, qui aiment leur métier et l’exercent avec passion. Je sais que vous êtes compétents, brillants même dans vos domaines de compétences, disponibles, très disponibles même… je sais certaines nuits blanches et les heures supplémentaires… pour faire aboutir le Padduc par exemple. On en a beaucoup parlé du Padduc, à juste titre, mais on a peu parlé de celles et ceux qui l’ont écrit, pensé avec nous les élus, négocié avec tous les acteurs lors desinnombrables réunions de concertation… Le Padduc est là, aujourd’hui, c’est un document majeur pour l’avenir de la Corse, et je veux vous remercier du fond du cœur pour votre investissement de tous les instants, l’intelligence avec laquelle vous avez œuvré pour qu’il aboutisse, le partage des tâches, les synthèses, les arbitrages, l’obstination aussi avec laquelle vous avez su défendre certains points techniques, ou même, certains principes politiques, ce qui démontre là votre engagement pour votre île. Merci à vous encore, les directeurs pour votre travail qui n’était pas facile dans un laps de temps aussi court, merci les agents pour ce beau témoignage de l’amour que vous portez à notre pays et au travail bien fait !

Mais l’AAUC comme je le disais plus haut ce n’est pas que l’Urbanisme ! Je sais aussi qu’il y a de la compétence et de l’ingéniosité dans le département Energie ! Le Padduc a un peu éclipsé votre immense travail… et c’est injuste. Et je sais que cela vous a marqué. Je veux vous aussi vous remercier pour tous les efforts fournis et les compétences déployées pour l’élaboration de documents très importants durant la mandature qui vient de s’achever. Il y a eu bien sûr le Schéma Régional du Climat de l’Air et de l’Energie. Je sais pour avoir suivi les débats, le travail de préparation, la haute technicité, le savoir‐faire et le talent des services de la DDEN. Je sais votre dévouement et votre volonté d’œuvrer pour une société plus durable. À vous aussi, les citoyens corses l’ignorent, mais ils vous doivent beaucoup. Il y a tous ces dossiers patiemment montés quotidiennement pour faire avancer la cause des énergies renouvelables – je dis bien la cause car cela reste encore aujourd’hui une œuvre militante. Il y a également la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, document indispensable pour la mise en route des orientations du SRCAE. Là aussi, il a fallu se montrer ingénieux dans la négociation avec l’Etat pour préserver les intérêts de la Corse. Et vous le verrez, comme l’ensemble du Peuple Corse, lorsque notre Exécutif communiquera précisément, la PPE va être un bol d’air bien plus qu’on ne l’imagine pour notre île, compte tenu d’une période de rigueur générale, et de difficultés plus spécifiques à la région. Il fallait relever ce défi pour l’élaborer et vous avez su le faire. Bravo. Vous êtes des bons !

D’autant que vous mettez beaucoup de passion dans les missions qui sont les vôtres. Mais l’Urbanisme d’une part, l’énergie de l’autre, vous ne seriez pas non plus l’Agence que vous êtes si nous n’avions pas le département administratif pour tenir la maison debout. Voilà des métiers auxquels on ne songe pas de l’extérieur, mais vous aussi vous êtes des fourmis bien laborieuses, qui travaillent dans les coulisses avec tout autant d’investissement, fidèles aux postes et compétentes qui assurent le lien qui nous unit tous, nous permettent de fonctionner,sont indispensables y compris aux grands défis que nous relevons car c’est vous qui réceptionnez, expédiez, budgétisez, organisez, coordonnez. Ce n’est pas pour rien que notre directeur vous a placé là où vous êtes dans l’organigramme de la maison : vous êtes réellement au centre de notre dispositif ! Alors voilà je vous remercie tous pour hier, mais aussi pour demain. Et la seconde raison pour laquelle je voulais vous rassembler est là. On peut se dire que maintenant que le Padduc ou le SRCAE sont adoptés, tout est fait, il suffit de rouler tranquille sur les acquis. Non, je veux conserver les mêmes ambitions pour l’Agence que celles qui vous ont porté jusqu’ici. Je voudrais que nous continuions à nous projeter, à nous montrer créatifs et ingénieux. Pour faire vivre les outils mis en place, mais surtout pour les optimiser. Pour relever d’autres défis aussi comme celui de créer un Comité de Massif, car il y a dans l’absence d’un tel outil un vrai manque à gagner pour le développement de l’intérieur, comme celui aussi de lancer des aménagements opérationnels tels que prévus dans le Padduc pour inventer une autre façon d’organiser le territoire, comme celui encore de réussir de grandes opérations comme Oreli avec le département énergie, ou encore innover avec des ambitions affichées dansla PPE comme celle de Sampolu par exemple. Il y a énormément de travail qui nous attend.

En témoigne d’ailleurs les objectifs couchés dans notre projet de services. La mandature est courte, il faut nous organiser au mieux, mais je sais l’envie dans les services d’avancer vite et bien dans l’intérêt de la Corse. Mieux encore, j’aimerais que toutes ces missions qui nous attendent soient conduites de manière très solidaire, ensemble. Ce sera une des marques de notre mandature. Le Président de l’Exécutif souhaite voir au sein du Conseil Exécutif une vraie solidarité, un travail commun, des partenariats multiples, la mutualisation de nos efforts pour gagner en efficacité et en cohésion. Je voudrais la même déclinaison au sein de notre Agence. C’est un défi organisationnel. Avec l’Urbanisme, l’Energie, l’Administration, parallèlement à nos missions respectives, il nous faut faire réussir notre dynamique interne. Vous avez eu le nez dans le guidon ces dernières années eu égard aux urgences à traiter, l’Agence est jeune, elle est encore en rodage, elle doit trouver tousses équilibresinternes pour gagner encore en efficacité. Parmi les demandes que j’ai faites à notre directeur, il y a la volonté de nous voir échanger davantage, de nous intéresser à ce que font les autres services, de comprendre que ce que fait l’énergie est important au département Urbanisme et vice‐versa, que l’un et l’autre pourrait mieux fonctionner encore si l’optimisation de cette dynamique interne est recherchée dans nos services organisationnels. J’ai échangé avec notre direction, l’ambition est partagée. Vos responsables sauront créer les conditions. Mais il n’y aura pas de recette miracle, les choses vont prendre place si nous y travaillons collectivement en confiance. Un point hebdomadaire entre services, avec le soutien au besoin de la visioconférence, est à mettre en place. Cela va permettre aux agents de partager l’information, de la traiter, de dégager des solutions ensemble, d’organiser une bonne transversalité, de suivre communément les dossiers et donc de se les approprier collectivement. Plus tard, le plus tôt possible j’espère, notre installation dans les nouveaux locaux va permettre aussi une meilleure interrelation entre les services qui sera bénéfique à tous. J’ai aussi la volonté de renforcer notre antenne bastiaise.

J’entends en faire un véritable pôle opérationnel. Les agents qui y travaillent ou y travailleront seront davantage valorisés et soutenus par la direction qui fait déjà beaucoup d’efforts et veut en faire davantage. Ilsseront régulièrement accompagnés et responsabilisés. De même, au niveau du département énergie, maintenant que les documents majeurs dont nous avions la charge ont été réalisés, il va pouvoir reprendre le fonctionnement que vous attendez. Là aussi vousserez plus régulièrement visités et soutenus. Il y a une trentaine de métiers au sein de l’Agence, c’est un potentiel extraordinaire. Une diversité qui fait notre richesse, notre capacité à construire des transversalités. Il faut en prendre conscience. Comme il faut comprendre que la Corse est en marche. Ce qui s’est passé le 13 décembre, ce n’est pas seulement un changement de majorité, ce n’est pas que de la simple politique. C’est une évolution qui signifie que la Corse s’ouvre de nouveaux horizons. Vous l’avez déjà compris vous, lorsque le soir à pas d’heure, vous rédigiez certains chapitres du Padduc, ou que vous vous creusiez la tête pour voir comment avancer plus vite sur notre autonomie énergétique. Et mon ambition pour l’agence, elle est là : je ne veux pas d’une banale Agence de l’Urbanisme ou d’une simple Direction déléguée à l’Energie pour la Corse. Je veux, et je voudrais vous le faire partager, que nous nous pensions comme un véritable ministère du Développement Durable dont la Corse a besoin. Dans les faits, avec la façon dont vous travaillez tous dans vos compétences et vos métiers, c’est déjà presque le cas. Aménagement, Urbanisme, Logement, Foncier, Energie, il y a même un pôle Transport et mobilité… touslesingrédientssont là ! Il faut y donner du corps dansl’ambition pour que chaque dossier désormais que nous allons traiter, soit une contribution supplémentaire à cette construction. Travailler donc ensemble avec solidarité, avec confiance, parce qu’on va vers cela de toutes façons avec la Collectivité Unique. Et ça fait partie d’ailleurs de mes demandes à la direction : réfléchir dans ce cadre au renforcement de nos compétences. Et n’hésitez pas pour cela à faire part de vos réflexions.

En ce domaine, comme en tout autre, je vous encourage à être inventifs et judicieux. Enfin, je veux être aussi une présidente accessible. Je saurai bien sûr rester à la place politique qui est la mienne, et vous avez en votre directeur une écoute réelle. Je le sais suffisamment ingénieux lui aussi pour trouver les solutions que vous recherchez parfois. Mais je viendrai moi aussi vous voir souvent. Je veux travailler à vos côtés. Je serai toutes les semaines à Aiacciu comme à Bastia. Je participerai aussi à plusieurs de vos rendez‐vous de territoires. Je présiderai avec mon collègue de l’Adec le rendez‐vous du 21 janvier pour le projet Oreli. Bref, je serai là ! Voilà, je ne veux pas être plus longue, je l’ai été suffisamment et nous avons du travail.

V’invitu à dibatte, à prupone, à mette in ballu e cundizioni e più efficace per dacci forza.

Bon’annata è bon’travagliu à tutti !

Fabiana Giovannini