X

U CORSU HÈ A LINGUA DI A NAZIONE CORSA !
UFFICIALITÀ, AIÒ CH’HÈ ORA !

Là-bas:

  • Ratifier la Charte européenne des langues minoritaires était l’engagement de campagne n°56 de François Hollande. En octobre 2015, la droite a enterré toute idée de charte au Sénat.
  • Le 14 janvier 2016, la gauche rejette à son tour au Palais Bourbon le projet du député breton Paul Molac de favoriser un enseignement immersif et la promotion des langues dites « régionales » dans l’espace public et audiovisuel. Le sort a été réglé par 24 députés présents sur 577… par un score de 14 à 13 acquis grâce à des procurations…
  • Valls martèle l’anachronisme de la France et le monolinguisme d’Etat garant d’une « république indivisible ». Bon prò li fia !

SaveriuLucianiFemuCorsicaCTC

Ici:

  • 36 élus de la Corse ont voté la coofficialité le 17 mai 2013 puis 30 ont voté la planification d’un projet bilingue en avril 2015.
    La société corse a soutenu massivement ce projet.
  • Paris persiste et signe une fin de non-recevoir à notre aspiration légitime.

Entre l’article 2 de la Constitution française (le français langue de la République) et l’article 75-1 (langues dites « régionales » patrimoine de la France), il y a une route, celle des droits d’un Peuple à organiser sa propre officialité.

Aiò ch’hè ora !

Saveriu Luciani
conseiller exécutif en charge de la langue corse
Presidente di l’OEHC


à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)