X

Oui ! mais avec des réserves sur le projet actuel. Un parc marin devrait réellement protéger le milieu marin de l’économie liée à la mer en la régulant.

Aires marines protégées et parcs marins

Les parcs marins ont été créés par la loi du 14 Avril 2006. Ils représentent une des quinze catégories d’aires marines protégées françaises.

La France compte en 2015 sept parcs naturels marins : quatre en métropole (Iroise, Golfe du Lion, Estuaire Picard, Mer d’Opale et Arcachon) et deux Outre Mer (Mayotte et Glorieuses). Sont actuellement en projet les parcs marins de Martinique, Estuaire de la Gironde et Pertuis charentais, Golfe normand et breton et Parc corse.

levante2 littoral

Un parc marin en Corse ? C’est la suite logique d’une décision prise par l’Assemblée territoriale de Corse en mars 2012. Dans sa stratégie (ARS) de création-gestion d’aires marines protégées, il est prévu que 10 % des eaux marines corses soient des aires protégées en 2015 et jusqu’à 15 % en 2020. Cette décision suit une stratégie nationale définie en 2011 : créer dans les eaux sous juridiction française 20 % d’aires marines protégées d’ici 2020 dont six parcs naturels marins.

Les aires marines protégées sont aujourd’hui au nombre de 5 en Corse soit 84 426 ha. Ce sont les réserves de Scandula, de l’étang de Chjurlinu/Biguglia, des Bocche di Bunifaziu, des îles Cerbicale et Finacchiarola. Elles sont limitées à un périmètre côtier et gérées par des organismes différents sous la responsabilité de la CTC depuis 2002 : Finacchiarola par une association, Bonifacio et Cerbicale par l’office de l’environnement, Scandula par le Parc naturel régional, l’étang de Biguglia par le département de Haute-Corse.

LIRE LA SUITE SUR LE SITE U LEVANTE

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)