X

(Enbata.info) Selon les organisateurs de la manifestation Bagoaz, samedi 9 janvier dernier près de 10 000 personnes étaient dans les rues de Bayonne.

Elles ont interpellé l’Etat français d’une seule et même voix afin qu’il passe des paroles aux actes en respectant le droits des prisonnier-e-s politiques basques. Tant à Bayonne qu’à Bilbo (où manifestaient près de 70 000 personnes), le nouveau contexte existant au Pays Basque depuis la Conférence Internationale de Paix d’Aiete (en octobre 2011) et la nécessité de mettre en marche le retour au Pays Basque des preso et exilés ont été mis en avant.

Ce samedi 9 janvier, une après-midi riche en animations (danses, activités sportives, restauration, etc.) s’est prolongée par la manifestation en faveur des droits des prisonnier-e-s politiques basques. Peu après 17h00, les Mirentxin (sortes de mini-bus au service des familles lors de la visite de leurs proches) ont ouvert la voie à la manifestation, suivis des familles ainsi que de milliers de personnes.

EuskadiAskatasunaBasqueBaskEuskalHerria

La banderole principale en tête de cortège portait le message « Droits humains, résolution, paix. Rapprochement des prisonniers basques » et était tenue par les élu-e-s et représentant-e-s politiques, sociaux-ales et syndicaux-cales suivant-e-s comme Philippe Poutou, pote- parole du NPA national, Sylviane Alaux, députée, Colette Capdevielle, députée, Alice Leicagueçahar, conseillère régionale, Kotte Ecenarro, conseiller départemental et maire d’Hendaye, Jean René Etchégaray, maire de Bayonne et Président de l’ACBA, Michel Veunac, maire de Biarritz, Lucien Betbeder, maire de Mendionde et Président du Biltzar des maires, Yvette Debarbieux conseillère municpale à St Jean de Luz, Jeronimo Prieto, Président du Conseil des Prud’Homme, Janine Beyrie, membre d’Etxerat, Jokin Aranalde, un des porte-paroles du Collectif des exilé-e-s politiques, Gabi Mouesca, représentant du Collectif des prisonnier-e-s politiques basques, Christophe Desprez, porte-parole de la LDH Pays Basque, Anne Marie Michaud, Présidente du Comité des droits de l’Homme en Pays , Basque,Michel Larralde, Secrétaire general de la CFDT Pays Basque.

enbata info

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)