X

(MEDIABASK) Le résultat est tombé, mercredi 13 janvier, Haizpea Abrisketa et Aurore Martin, ainsi que les 33 autres militants jugés avec eux, n’iront pas en prison.

Les 35 militants abertzale du « procès Segura » n’iront pas en prison. L’Audiencia Nacional les a condamné à des peines allant de deux ans à un an et six mois de prison, ce qui dans l’Etat espagnol ne les oblige pas être incarcérés. C’est le résultat de l’accord trouvé entre le procureur, la défense et la partie civile. Une première pour un procès politique d’une telle ampleur. Parmi les accusés, deux sont originaires du Pays Basque Nord, Aurore Martin et Haizpea Abrisketa. La première a écopé d’un an et huit mois de prison, la seconde d’un an et six mois.L’affaire remonte à 2007, lorsque 23 militants issus de la gauche abertzale sont arrêtés à Segura (Gipuzkoa). Dans un premier temps, le procureur avait requis dix ans de prison contre chacun des 35 militants accusés.

Aurore Martin corse liberta

Liste des personnes jugées : Aitor Aranzabal, Alazne Arozena, Aner Petralanda, Angel Mari Elkano, Antxon Gomez, Arantza Santesbetan, Asier Imaz, Aurore Martin, Egoitz Apaolaza, Eusebio Lasa, Gorka Díaz, Gorka Etxeberria, Haizpea Abrisketa, Ino Galparsoro, Iñaki Olalde, Iñigo Balda, Jesus Agirre, Joana Regeiro, Jon Garai, Joseba Zinkunegi, Juan Carlos Ramos, Juan Joxe Petrikorena, Karmele Aierbe, Karmele Berasategi, Maite Fdez. Labastida, Marije Fullaondo, Marisa Alejandro, Mikel Etxaburu, Mikel Garaiondo, Mikel Zubimendi, Nekane Erauskin, Nuria Alzugarai, Patxi Urrutia, Peio Galvez et Pernando Barrena.

La suite en détail « sur le site de Mediabask

MEDIABASK7r

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)