X

Selon le journal SudOuest, le procès des 35 militants de la gauche indépendantiste basque s’est interrompu, ce mercredi matin, après qu’un accord a été passé entre les différentes parties.

Aucun des 35 accusés n’ira en prison.Deux françaises étaient impliquées dans cette affaire : Aurore Martin et Haizpea Abrisketa. La justice leur reprochait d’avoir participé à des conférences de presse et des réunions sous l’étiquette de Batasuna, parti indépendantiste basque interdit en Espagne en 2003. Les deux jeunes femmes sont condamnées pour ces faits mais n’iront pas en prison. En échange de leur liberté, elles reconnaissent avoir « enfreint le code pénal »espagnol.

simu fratelli Fratelli Corse BasqueEuskadiCorsica

source

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)