Produit CORSU E RIBELLU

X

(CORSE MATIN) « Les violences commises contre un lieu de culte musulman, comme celles qui ont visé un commerce en raison de l’origine supposée de ses propriétaires, ne peuvent être tolérées », a déclaré hier Bernard Cazeneuve.

De la caserne des pompiers aux Jardins de l’Empereur en passant par le commissariat, le ministre de l’Intérieur a fait hier le tour d’Ajaccio. Histoire de faire passer le message : l’État n’a pas abandonné la Corse
EmpereurAjaccioPompierRacailleLa visite fut express, organisée une fois la tempête passée. Arrivé hier par avion privé entouré d’un bataillon de journalistes, Bernard Cazeneuve a traversé Ajaccio au pas de course toute la matinée.

LA SUITE SUR CORSE MATIN

logo corsematin2011

TDR FRANCE 3 CORSE