Produit CORSU E RIBELLU

X

Depuis plusieurs jours, des salariés de la compagnie aérienne française, employés en CDD, campent dans les aéroports d’Ajaccio et Bastia. Ils dénoncent le refus d’Air France de les titulariser malgré un jugement des prud’hommes. Ils sont une cinquantaine à Ajaccio et au moins une vingtaine à Bastia. Depuis vendredi, ils campent jours et nuits dans les deux aéroports corses, accueillent les voyageurs avec des tracts et des banderoles dénonçant des « patrons voyous », mais ne perturbent pas les vols. Ils réclament l’application par Air France de deux décisions des tribunaux de Prud’hommes d’Ajaccio et Bastia, datant de fin septembre, l’enjoignant à titulariser 45 de ses salariés employés en contrats à temps partiel intermittents (TPI), soit 28 à l’aéroport Napoléon Bonaparte et 17 à celui de Bastia Poretta. La direction d’Air France a fait appel de cette décision, expliquant ne pas être en mesure d’intégrer ces personnels en raison de ses difficultés économiques en Corse. Pour l’instant, la CGT n’a pas fait d’appel à la grève. Mais les protestataires, qu’elle soutient, se disent déterminés et prêts à s’installer dans la durée.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU