Photo illustration FONCIER BTP
X

(Alcudina) « Notre rêve est le vôtre » peut-on lire sur la page d’accueil du site casa-di-petra.com. Un rêve qui tourne au cauchemar pour Olivier Bougon, le promoteur de la Sarl Casa di Petra. En effet, La Cour administrative d’appel de Marseille a confirmé, le 23 novembre 2015 l’illégalité du permis de construire pour 26 « maisons traditionnelles en pierres de pays », représentant 3554 M2 de construction, situés au lieu dit Foce Incesa à Picuvaghja.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet