Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alta Frequenza) Vu de Sardaigne, région italienne autonome depuis 1948, la victoire des nationalistes en Corse a été bien accueillie.

(Frédéric Bertocchini – Alta Frequenza) –  Pour le journal l’Unione Sarda, « il n’y avait aucune trace d’arrogance, ni désir de vengeance, et ce après des années de lutte minoritaire » en Corse, et ce à l’occasion de l’installation des deux présidents nationalistes à l’assemblée de Corse. Le journal retient une chose de cette journée historique : « l’amour pour un pays commun et un peuple », remarquant l’ambiance chaleureuse et détendue au cours de cette journée, avec notamment un Gilles Simeoni « tendant la main » et « souriant ». Toujours selon l’Unione Sarda, les paroles du nouveau président de l’exécutif de Corse ont quelque « chose de différent en comparaison avec les promesses éphémères habituelles des gagnants ». Enfin, le média sarde souligne qu’une délégation du Parti des Sardes était présente pour cet événement historique.

17dec2015GouvernementCorseAssembleeTalamoniSimeoni (30)En effet, le Secrétaire Franciscu Seddon, le directeur régional Pier Mario Manca et Modesto Fenu étaient présents à cette occasion. Ces derniers ont félicité chaleureusement les nouveaux élus de la Corse autour d’un verre de l’amitié.

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR