Produit CORSU E RIBELLU

X

Les nouveaux dirigeants de Corse, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, tous deux avocats à Bastia, incarnent le renouveau du nationalisme dans l’île, défendant depuis des décennies la culture, la langue, le patrimoine et les droits des prisonniers politiques et économiques des insulaires.

L’accession de M. Simeoni, 48 ans, à la présidence du conseil exécutif de la Collectivité territoriale, le mini-gouvernement de la Corse, et celle de M. Talamoni, 55 ans, au perchoir de l’Assemblée sont l’aboutissement d’un engagement sans faille des deux hommes depuis leur adolescence. Premier maire nationaliste d’une grande ville corse depuis 2014, M. Simeoni qui conduisait la liste nationaliste « Per a Corsica » aux élections territoriales, est un militant passionné prônant le dialogue, l’ouverture et le consensus.

Un tonnerre d’applaudissements a accueilli l’annonce de son élection par le nouveau président de l’Assemblée de Corse, l’indépendantiste Jean-Guy Talamoni, élu deux heures plus tôt.


Applaudissements à l’annonce de l’élection de… par antofpcl

17dec2015GouvernementCorseAssembleeTalamoniSimeoni (21)

Pourfendeur du clientélisme et du clanisme, tant à droite qu’à gauche, qui a mis la Corse en coupe réglée depuis des siècles, il crée la surprise en 2008, en arrivant deuxième avec 25% des voix aux municipales à Bastia. Le dépôt des armes par les clandestins du FLNC annoncé en juin 2014 interviendra quatre mois après sa victoire aux élections municipales à Bastia, pour laquelle il n’était pas parvenu à s’entendre alors avec les indépendantistes conduits par Jean-Guy Talamoni…. (suite sur ce lien ci-dessous)

DOSSIER PER A CORSICA (liens, revue de presse, actu, communiqués, photos, vidéos)