Produit CORSU E RIBELLU

X

(FRANCE 3 CORSE) Jeudi soir, la liste d’union des nationalistes a réunit environ 2000 personnes à l’Arinella au sud de Bastia. Les leaders de « Pè a Corsica » demandent aux électeurs, nationalistes ou non, de rompre avec un passé marqué selon eux par le clientélisme.

Baptisée « Pè a Corsica » (Pour la Corse), la liste nationaliste de deuxième tour est constituée aux deux tiers de candidats de la formation autonomiste Femu a Corsica de Gilles Simeoni, maire de Bastia (Faisons la Corse, 17,62% des voix au premier tour) et pour un tiers de candidats du parti indépendantiste Corsica Libera de Jean-Guy Talamoni  (Corse libre, 7,73%).

PERACORSICADes propos repris par Jean-Guy Talamoni. Le président du groupe Corsica Libera à l’Assemblée de Corse a exhorté les électeurs à faire barrage à « des élus qui [sont] soit incompétents, soit malhonnêtes et parfois les deux », a-t-il lancé jeudi soir devant un parterre de 2.000 personnes réunies sous chapiteau à Bastia.

LA SUITE SUR FRANCE 3 CORSE

fr3corse

TDR FRANCE 3 CORSE