Produit CORSU E RIBELLU

X

Le 15ème Cogrès de l’USTKE s’est tenu à Lifou. La présidente actuelle, Marie Pierre Goyetche, va devoir laisser la place à un autre président, dont le nom sera connu ce samedi.

Le 15ème Congrès de l’Union syndicale des travailleurs Kanak et des exploités en Nouvelle Calédonie (USTKE) s’est tenu à Lifou. 300 sympatisants et militants ont fait le déplacement de Nouméa, par le Betico.

USTKE_MEETING-paris_4-225x300

L’objectif de ce congrès était de faire avancer les dossiers importants dans le cadre du dialogue social et poursuivre la lutte pour l’indépendance du pays.

« Aujourd’hui, l’USTKA dispose d’un centre confédéral d’éducation ouvrière et populaire, qui est pleinement opérationnel, et qui forme des délégués », explique André Forest, premier vide-président de l’USTKE.

A l’issue des débats, un nouveau bureau confédéral sera désigné. Marie Pierre Goyetche, l’actuelle présidente du syndicat depuis cinq ans, devra laisser la présidence. En effet, les statuts du syndicat n’autorisent pas le cumul des mandats d’élue politique et responsable syndicale. Le nom de son successeur sera connu ce samedi.

En savoir +