Produit CORSU E RIBELLU

X

Les 6 et 13 décembre prochains auront lieu les Elections Territoriales. Celles-ci vont déterminer le devenir de notre peuple et de sa jeunesse pour les décennies à venir.

Selon nous, l’existence ou la mort de notre peuple, dépend de l’évolution politique et institutionnelle de la corse, nous considérons que nous sommes à un tournant historique pour notre pays.

Les Membres du Bureau Syndical de la SNCM considèrent que la maîtrise des Transports par la Corse et pour la corse, revêt un caractère essentiel quant au développement économique et social de notre pays.

En conséquence, nous avons décidé de nous exprimer et de prendre position pour le premier et le deuxième tours des Elections Territoriales.

Ainsi, nous avons voulu avoir une analyse objective avant de nous positionner, nous constatons avec regret, que la voix du Nationalisme Corse à laquelle nous revendiquons de manière inconditionnelle, était sur le sujet des Transports Maritimes plurielle, voire parfois dissonante. Nous aurons bien évidement souhaité que l’ensemble du mouvement national travaille de concert sur cette thématique avec notre Organisation Syndicale, qui elle, aurait joué le rôle d’apport technique.

Force est de constater que malheureusement cela n’a pas été le cas. Seul le groupe CORSICA LIBERA a multiplié les rencontres avec nous, pour établir en toute indépendance sa vision politique et technique de ce dossier, cruciale pour le devenir de l’île.

STCmarinsMarinari

Ainsi, nous constatons qu’une partie du mouvement national a, lors de la procédure d’attribution de la SNCM, choisi le camps du privé en soutenant la proposition du consortium « Corsica Marittima ». Cette position s’inscrit à contre courant de nos orientations.

Une autre partie, a soutenu l’avènement d’une Compagnie Publique Corse, mais avec un sur-dimensionnement en termes de matériel naval et de personnel, soit 1000 salariés (393 résidents Corses CDI et 607 non-résidents Corses CDI) et ce au titre de « la solidarité » avec le personnel de la SNCM, ce qui a fait courir un risque évident de mettre en danger économique, la dite future Structure Publique. La solidarité pour nous, doit être raisonnée et raisonnable. Dans ce schéma, cela ne nous semble pas être le cas.

Seul, le groupe CORSICA LIBERA a, sur ce sujet, plaidé clairement pour la mise en place d’une Société Publique Locale. Celle-ci avait dans son esprit une dimension répondant aux besoins réels de la Continuité Territoriales entre la Corse et la France. De plus, ce même groupe préconisait la mise en place de groupements européens de coopération territoriale permettant l’ouverture de la Corse sur d’autres territoires ( la Sardaigne et la Catalunya).

Ces positions résultent d’un travail permanent avec notre Section Syndicale. Nous nous en félicitons.

En conséquence, les Membres du Bureau Syndical de la SNCM appellent d’une même voix et ce, parce que la problématique des Transports Maritimes reste aujourd’hui encore entière, à voter le 6 décembre pour la liste CORSICA LIBERA.

Une fois cette étape du premier tour passée, nous souhaitons la jonction entre les forces nationalistes pour qu’elles puissent être la locomotive d’une politique nouvelle des transports, pour la Corse.

Nous souhaitons, de leur part, toute la considération que nous pensons mériter au regard de notre investissement dans ce domaine.

Nous restons à leur disposition pour qu’une fois pour toutes, le Mouvement National parle d’une seule et même voix sur ce sujet.

En ce sens, et parce que nous faisons confiance à ceux qui auront demain en charge le devenir de notre pays, nous appelons celles et ceux qui se retrouvent dans notre démarche, à soutenir et à voter le 13 décembre pour un changement politique réel et profond et pour une Corse émancipée, que seul le Mouvement Nationaliste, dans une démache unitaire, pourra garantir

EVVIVA A LOTTA DI LIBERAZIONE NAZIUNALE, EVVIVA A LOTTA DI LIBERAZIONE SUCIALE

STC MARINARI
BUREAU SYNDICAL