Produit CORSU E RIBELLU

X

Locu Teatrale et Marianna Nativi ne s’est jamais désengagée vis-à-vis des ateliers de pratique artistique, mais ont suspendus cette activité quelques mois pour la création en langue corse du spectacle théâtral « L’Indomità Donna » autour de la résistante corse Danielle Casanova. Marianna Nativi est avant tout une créatrice de théâtre en langue corse, et non pas seulement une animatrice. Les subventions doivent être axées sur la création et non pas uniquement sur l’utilisation de professionnels du spectacle pour l’encadrement d’ateliers.

Citons donc les interventions de Marianna Nativi :
Octobre 2014 :
– Reprises de cours de théâtre bilingues enfants et adultes à Locu Teatrale
– Ateliers de pratique artistique à l’école Saint Jean en langue corse
– Ateliers de théâtre en langue corse au Collège de Corte en collaboration avec l’ARIA pour les classes vertes autour de la création du spectacle « L’Indomita Donna »
Octobre 2015 :
– Cours de théâtre bilingues à Locu Teatrale
– Cours de théâtre bilingues à l’école de Cuttoli en partenariat avec la municipalité de Cuttoli
– Ateliers de théâtre bilingues au Centre Social des Salines, en partenariat avec la ville d’Ajaccio
Novembre 2015 :
– Cours de théâtre bilingues pour adolescents au CISA
Décembre 2015
– Ateliers de théâtre en langue corse à Savaghju pour le collège de Corte

grevefaimMarianaNativi

Le fond du problème pour Marianna Nativi et Locu Teatrale, nous le répétons, n’est pas l’accord de quelques miettes. Il ne s’agit pas seulement d’interroger nos élus sur les critères précis d’attribution de subventions entre professionnels et amateurs, mais d’interpeller l’ensemble des acteurs de la Culture, experts, élus, acteurs publics et associatifs ou simples citoyens, afin de réfléchir à une politique culturelle mettant la priorité sur la langue et la culture corses.

Lors du dépôt de notre demande de subventions 2015, les services de la CTC nous ont imposé de revoir à la baisse notre budget prévisionnel, prétextant des restrictions alors que nous apprenions plus tard que d’autres étaient encore très bien dotés.
Nous précisons, concernant les 21 000 € « restant à venir » que nous avons été contactés par téléphone par les différents services de la CTC pour un éventuel montant de 21 000 €, le vendredi 20 novembre, le jour même de l’annonce de la reprise de la grève et nous n’avons toujours pas reçu à ce jour de notification écrite et signée…puisque le Conseil exécutif ne peut plus statuer en pleine campagne électorale.

Il faut souligner que Monsieur le Député-maire de la ville d’Ajaccio, Monsieur Marcangeli nous a reçu ce mardi 1 décembre et s’est engagé positivement concernant les revendications de Marianna Nativi et Locu Teatrale. Nous l’en remercions infiniment.

Nous rappelons que Locu Teatrale a reçu de la CTC, pour son programme d’activités en 2013, 105 000 €, en 2014, 70 000 € et pour 2015, à ce jour 30 400 €.
Les 13 765.55 €, annoncés comme un montant de subventions trop perçu, correspondent en fait à une aide à l’emploi versée par l’ADEC en 2012. Nous avons procédé à trois licenciements économiques en 2014 et avons contacté à maintes reprises l’ADEC pour connaître le montant à rembourser. Nous prenons connaissance de ce montant par le communiqué du président de l’exécutif !

Marianna Nativi et Locu Teatral

Communiqué de presse du Président de l’exécutif paru le vendredi 27 novembre 2015
« Suite à l’action de protestation engagée par la directrice de la compagnie Locu Teatrale, Paul GIACOBBI, Député de la Haute-Corse et Président du Conseil exécutif de Corse, communique :
« Avant tout, il convient de regretter la nécessité de devoir rappeler qu’en janvier 2014, il avait déjà fallu expliquer que la Compagnie Locu Teatrale s’était progressivement désengagée de son partenariat avec la CTC, en matière de langue corse, par les Ateliers de Pratique Artistique.
Aujourd’hui, l’exposé de griefs est encore plus paradoxal puisque, au-delà d’accuser la CTC des pires atteintes contre la culture et la langue corse, il est particulièrement regrettable que les représentants politiques apportant leurs soutiens à la démarche n’aient pas rappelé les délibérations présentées par le Conseil exécutif de Corse, pour rappel votées par ces mêmes élus, relatives à la promotion de la langue corse et de la Culture. A l’approche d’échéances électorales, il semble que la mémoire devienne sélective !
Quant à la subvention de 30 400 €, attribuée le 05 février 2015 à cette Compagnie, la somme a été intégralement versée et ce, depuis près de 6 mois. Le dernier mandant de 15 200€ ayant été émis le 05 mai 2015.
De plus, l’action engagée par la directrice de cette entité est difficilement explicable puisqu’elle a été informée en temps et en heure de l’attribution d’une subvention complémentaire de 21 000€. Ainsi, le total des subventions accordées à cette association pour l’année 2015 s’élève à 51 400 €, pour une dépense subventionnable de 62 449 €, soit un taux d’intervention de 82,3%. »
Paul GIACOBBI »