Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alta Frequenza) Auréolée du soutien du Parti Socialiste, représenté par Christophe Borgel, la liste la Corse qui Ose, d’Emmanuelle de Gentili et Jean-Baptiste Luccioni, aura malgré tout fort à faire pour passer le Rubicon des 5%, celui permettant de fusionner avec une autre liste.

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – A quelques jours des territoriales, Emmanuelle de Gentili et Jean-Baptiste Luccioni ont reçu la visite d’un représentant du Parti Socialiste au niveau national, le secrétaire national Christophe Borgel, chargé du pôle “Animation, élections et vie du Parti”. Un nom loin d’être ronflant, mais les attentats de Paris ont bousculé un programme qui prévoyait, initialement, un grand meeting en présence du ministre de l’Economie, Emmanuel Macron. L’occasion de baliser le chemin socialiste pour ces territoriales. Réaliste, Christophe Borgel sait que le Parti Socialiste ne sera pas en position de force, y compris face aux autre listes de gauche.
LaCorsequiOseTerritoriale2015DeGentiliUn éparpillement que celui-ci regrette, et notamment l’absence d’une union avec Paul Giacobbi, à laquelle Christophe Borgel semble encore vouloir croire, une vision plus qu’optimiste tant le gouffre qui sépare Emmanuelle de Gentili de Paul Giacobbi s’agrandit de jour en jour. Et qu’en est-il d’autres alliances d’entre deux-tours, notamment avec les nationalistes ? L’indépendance semble être un obstacle insurmontable.

On écoute Christophe Borgel

 

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR