Produit CORSU E RIBELLU

X

L’actu des blogs politiques : Le 19 novembre au micro de julien Pernici, Paul-Félix Benedetti :

Question: Le Rinnovu tient à marquer sa différence avec les autres nationalistes dans cette élection ?

PFB : On ne cherche pas à tout prix la différence. On cherche à marquer le discours du Rinnovu , on veut impulser aujourd’hui en Corse une volonté politique de changer radicalement la société, de ne pas accepter la remontée de tribalismes, la reprise en main des clans, alors qu’on pouvait penser qu’on leur avait porté des coups sévères et que les nationalistes, an vu des résultats passés, étaient à l’aube d’une reconquête politique stratégique. Nous, on est confronté pour le moment à un refus d’un axe politique stratégique qui nous aurait englobé. Dans ces conditions, on affirme notre ligne. C’est une ligne très claire, qui est dans l’histoire de la lutte, dans l’histoire de la Corse, qui propose pour ce pays, qui potentiellement est très riche, mais où les Corses deviennent de plus en plus pauvres, un partage des richesses avec deux niveaux de partages. Le premier, des hommes vers les hommes, des plus nantis vers les plus démunis, (quelli chi battenu a fame) et ensuite des territoires les plus riches vers les territoires les plus pauvres, avec l’impulsion de politiques à la hauteur des enjeux. Aujourd’hui on constate qu’il y a déliquescence de la totalité de la classe politique par sa compétence et surtout par ses comportements. Il y a un mélange des genres, il n’y a plus d’idéologie, les pratiques qui devraient conduire l’action publique, à savoir l’honnêteté, la sincérité, la transparence, la rigueur, elles sont en train de disparaître. On ne sait plus « qui est qui ? » et « qui va où ? ». Les clanistes sont en train de s’accaparer une grande partie du discours nationaliste , non pas parce que nous avons pénétré une partie de leur matière cérébrale, mais par vice, par opportunisme, ils cherchent à essayer de contraindre les nationalistes à rentrer dans des logiques d’alliances et de contournement de leur axe stratégique fondamental : un regroupement fort. A scelta patriottica.

RinnovuNaziunaliTerritorialeCorse2015 (2)

Questions: Le développement économique est un peu au centre de cette campagne, votre sentiment ?

PFB; On est de ceux qui pensent que la Corse est potentiellement très riche, elle a été mal administrée, elle a été dominée, elle a été sclérosée, à la fois par la France et ses suppôts clanistes. Aujourd’hui, elle est gangrénée par la finance mondiale, elle est asphyxiée par les spéculateurs qui chaque jour, débarquent et construisent. On doit reprendre la main, on doit réorienter notre économie sur nos valeurs fondamentales. La première, c’est la mobilisation de la terre pour occuper l’espace et lui donner une valeur agricole pour empêcher qu’elle bascule dans la spéculation et la construction. La deuxième, c’est la maîtrise de notre énergie avec la mobilisation de toutes nos ressources propres (éolien, hydraulique, biomasse de proximité, solaire). Et refuser la logique du gaz et du pétrole qui est aliénée aux dérives géopolitiques internationales avec toutes les problématiques liées au contrôle du pétrole dans le monde arabe. Ensuite, on doit mobiliser notre tourisme, mais centré sur les Corses, arrêter d’avoir des personnes qui débarquent, qui construisent, et qui louent sur internet. Aujourd’hui, on doit faire en sorte aussi que l’argent public soit utilisé de manière efficiente, qu’il n’y ai pas un transfert de richesse vers une nomenklatura bourgeoise qui est en train de faire main-basse sur l’économie de l’île. On revient au temps dynastiques et pyramidaux. U tempu di i sgio hè rivenutu è basta avà, il faut que les Corses reprennent leur destin en main et qu’ils soient à même d’avoir une gouvernance qui soit dans un premier temps, juste, généreuse, et équitable. Et qu’on donne des repères à la population pour qu’elle ait confiance Dans ces conditions, par rapport à tout ce que nous avons à faire et que nous n’avons pas fait, il y a largement la place pour donner à la Corse un saut qualitatif en terme de vie sociale, de vie culturelle, de vie économique qui permette à la fois de préserver le peuple corse et l’intérêt de tous les Corses.

U RINNOVU NAZIUNALI