Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alta Frequenza) En fin de semaine dernière, dans une salle polyvalente de Lupinu bien remplie, Emmanuelle de Gentili et Jean-Baptiste Luccioni ont tenu un meeting de campagne à Bastia.

(Julien Pernici – Alta Frequenza) –  L’occasion pour les candidats du Parti Socialiste et leurs co-listiers parmi lesquels Hyacinthe Mattei et Ange-Pierre Vivoni de développer un programme très tourné vers l’économie et le social, pour redynamiser la Corse. “Ni subventions, ni postes à offrir”, cette phrase d’Ange-Pierre Vivoni a aussi ouvert le bal de plusieurs offensives virulentes en direction d’un adversaire dont le nom n’a jamais été dit mais dont l’ombre a plus que plané, à savoir le président sortant de l’Exécutif, Paul Giacobbi. Emmanuelle de Gentili a ainsi exhorté les électeurs de “stopper ce système pervers et autodestructeur”, “celui qui privatise l’argent public en vous faisant croire que c’est un honneur d’obtenir votre droit”. EMMANUELLEDEGENTILICORSETERRITORIALE2015La tête de liste PS a aussi écorné, là encore sans directement le citer, Jean-Charles Orsucci, faisant allusion à sa volonté de rester hors de la structure PS et surtout au soutien dont il bénéficie de la part de Jean-François Baccarelli. Tout cela avec un seul objectif, être là au second tour.

On écoute Emmanuelle de Gentili

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR