Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alta Frequenza) U troppu stroppia ! Le message est celui des trois élus du groupe Inseme du Conseil Départemental de Haute-Corse, Vanina le Bomin, José Gandolfi et Anne Avenoso, qui ont quitté la séance du jour avant même que celle-ci ne commence.

(Julien Pernici – Alta Frequenza) –  La raison de ce départ se trouve dans la demande faite lors de la dernière séance au président du Conseil Départemental, François Orlandi, afin d’obtenir les pièces juridiques en sa possession dans le cadre de l’affaire dite des gîtes ruraux dans laquelle Paul Giacobbi, président du Conseil Général à l’époque des faits, a été mis en examen. Cette demande est restée lettre morte, ce qui enerve passablement le groupe Inseme. Groupe qui n’a pas manqué de mettre en avant l’article du Canard Enchaîné de ce mercredi, qui annonce l’examen ce jeudi par le bureau du Sénat de la levée de l’immunité parlementaire du sénateur de Haute-Corse Joseph Castelli.
insemePerBastiaCG2B

Celui-ci, qui a présidé le conseil général de 2010 à 2014, est soupçonné d’avoir effectué des travaux dans sa résidence principale en utilisant de l’argent public. Une illustration selon Inseme de la présence d’un système.

On écoute Vanina le Bomin, présidente du groupe Inseme

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR