Produit CORSU E RIBELLU

X

Corsica Libera réagit sur son site face à l’acharnement répressif dont est victime la famille Terrachon qui enchaîne, les interpellations, auditions, perquisitions, gardes à vue, procès, etc… depuis moins de 10 jours :

Mardi matin, comme on le supposait Jérémy TERRACHON est en état d’arrestation au commissariat de Bastia pour une « affaire incidente » à son arrestation par la SDAT  la semaine passée. En fait il avait convenu avec la police de se rendre à une convocation à 11 heures, et la police débarque pour l’arrêter à 6 heures…

U TROPPU STROPPIA !

Les médias insulaires qui suivent ce feuilleton, nous confient que de mémoire d’homme ils n’ont jamais vu un tel acharnement contre une famille. Cela tient de la pathologie judiciaire. Cela se passe dans l’indifférence des autres forces politiques hors de CORSICA LIBERA, et dans celle des préposés aux « droits de l’homme » (lequel ?). Nous en prenons acte.

Nous appelons à un rassemblement de solidarité ce mardi à 12 h devant le commissariat de Bastia.

Nous tiendrons un POINT PRESSE vers 12 h 30 pour nous demander comment, en l’espèce, nommer le régime français en Corse ?

« fascisme moderne » ?   »dictature SDATienne » ?   »protectorat de la 14 ème section » ?  » CHARIA anti corse » ?

Lors de ce point presse, nous avons fait un point sur le harcèlement subi par cette famille corse, parMichel TERRACHON privé de liberté pendant plus d’ un mois, de part la douzaine de  gardes à vue « anti-terroristes » sans la moindre suite depuis plus de deux ans. Sur ce dossier, Corsica libera a pris acte du silence de la classe politique et des militants des droits humains.

Puis nous avons appris la comparution immédiate de Jeremy à 14 h au palais de justice… pour la possession d’une vieille carabine de petit calibre démontée et rouillée (souvenir de son grand père) … Qui avait déjà été saisie il y a quelques mois par la SDAT et restituée en bonne et due forme à la famille TERRACHON…

A cette comparution Me Rosa Prosperi a demandé un report pour une meilleure défense . En faisant observer les méthodes contestables de la police, Jeremy TERRACHON , dont la comapgne est enceinte, conducteur de travaux , a bien convenu d’un rendez vous au commissariat ce mardi à 11h. L’opération plicière du petit matin est donc une nouvelle provocation.

Des dizaines de militants et amis se sont retrouvés au Tribunal.

REPORT AU 21 NOV . Jeremy sera jugé avec son père et devra pointer chaque semaine à la « Kommandatur »

Corsica Libera

Dossier Répression – Terrachon Michel

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :