Produit CORSU E RIBELLU

X

(Corse Matin) L’Ellipse avait vu trop petit en accueillant l’avant-première de la dernière production de De Gaulle Eid dans une salle de 150 places. À la clé, un film qui incite à réfléchir sur les quatre dernières décennies que la Corse a traversées

On y suit l’abbé Jean-Claude Mondoloni sur les traces de ses origines, face à un prêtre du Levant lui montrant le cahier où sont consignés sa date de baptême et les noms de ses parents. Ce même abbé Mondoloni qui est le personnage principal et central de Terra di i Turmenti.
TerraTurmentiSimeoniMondoloni (1)La religion a forcément sa place dans le film de De Gaulle Eid. Mais, l’abbé Mondoloni a aussi fait de la politique, notamment dans les rangs de l’ANC, ce qui donne à son parcours un relief très particulier. Ce Cassius Clay en soutane était à l’oeuvre, alors que les attentats rythmaient les nuits insulaires, que des cagoulés avaient finies par se détourner de la cause pour donner dans la spéculation et le racket à peine déguisé, que les assassinats de militants se multipliaient. En face, l’État menait sa propre politique clandestine, avec le renfort musclé des barbouzes, et s’ingéniait à envoyer des signaux contradictoires pour mieux laisser la Corse en proie à ses démons.

LIRE LA SUITE DIRECTEMENT SUR LE SITE DE CORSE MATIN

logo corsematin2011

TDR CORSE MATIN