Produit CORSU E RIBELLU

X

(Corse Matin) Anthony Alessandrini ne figure sur aucune liste aux élections territoriales. Le maire d’Antisanti a préféré renoncer pour relever un défi qui lui tient à coeur : la présidence du PRG en Haute-Corse. En attendant mieux…

Son échéance à lui, c’est fin janvier : l’élection du nouveau président de la fédération de Haute-Corse du parti radical de gauche (PRG). Un objectif peu reluisant, a priori, à l’heure où toutes les forces politiques font campagne pour la conquête de l’Assemblée de Corse.
actualite-blog

Anthony Alessandrini est convaincu de la pertinence de son choix. À 40 ans, le maire d’Antisanti relativise la courte mandature qui va s’amorcer en décembre. « Une mandature de liquidation, avant tout. » Il n’en demeure pas moins partisan d’une victoire de la gauche, pour mieux travailler à sa reconstruction. Il compte y apporter sa pierre, en devenant un leader de sa famille politique. Celle qui doit, selon lui, redevenir un solide repère.

LIRE LA SUITE DIRECTEMENT SUR LE SITE DE CORSE MATIN

logo corsematin2011

TDR CORSE MATIN