Produit CORSU E RIBELLU

X

(Corse MatinLundi 4 octobre 1943. Dans la nuit, les Bastiais devenus insomniaques entendent des moteurs d’avion. Ce sont les derniers Allemands qui s’en vont.

Très tôt ce matin-là, des silhouettes agiles enveloppées de couvertures brunes dévalent les pentes du col de Teghime. En quelques bonds, les Goumiers sont en ville et leur chef, le capitaine Then, plante le drapeau tricolore au balcon de l’Hôtel de ville.
actualite-blog

Bastia outragée, brisée, martyrisée, mais enfin libérée. La population affamée se répand alors dans les rues et se dirige vers les quais où les hangars renferment les vivres des occupants.

LIRE LA SUITE DIRECTEMENT SUR LE SITE DE CORSE MATIN

logo corsematin2011

TDR CORSE MATIN