Produit CORSU E RIBELLU

X

Des membres de l’un des peuples les plus persécutés du Brésil ont été kidnappés par les éleveurs qui occupent leur territoire. Ces derniers ont attaqué leur communauté et forcé les femmes et les enfants à prendre la fuite.

Les Indiens guarani de la communauté de Pyelito Kuê ont réoccupé mercredi dernier une petite parcelle de leur terre ancestrale et subissent depuis lors des attaques. Une femme guarani a été violée et battue. Elle a été transportée à l’hôpital.

Vendredi dernier, des hommes armés à la solde des éleveurs ont à nouveau attaqué les Indiens. Des rapports font état de plusieurs blessés et de nombreuses personnes ayant dû se réfugier dans la forêt. Environ 30 personnes ont été emmenées de force en camion, puis jetées au bord d’une route.

Le matériel de communication fourni par Survival pour le projet Voix indigènes utilisé par les Indiens pour communiquer avec le monde extérieur, a été détruit par les hommes armés.

Suite et source