X
(Corse Matin) Il y a une quelques jours, l’association Sulidarità alertait sur l’état de santé d’un prisonnier politique. Il s’agissait de Jean-Pascal Cesari. Hier soir à 20h30, le sexagénaire, interpellé à Ajaccio en juin 2014 dans le dossier des nuits bleues de 2012, a été remis en liberté pour raison de santé. Il est placé sous contrôle judiciaire et « assigné à résidence à Paris », confirme l’association. Il y a quelques semaines ses conseils, Mes Éric Barbolosi et Laetitia Maricourt-Balisoni avaient plaidé pour cet homme « malade », à la suite d’une demande de remise en liberté. Frappée d’un refus, les conseils avaient tout de même fait appel de cette décision. « La chambre de l’instruction a dit le contraire en le plaçant sous contrôle judiciaire, afin qu’il puisse suivre sereinement ses soins. Un expert a d’ailleurs assuré que son état de santé était incompatible avec une mesure de garde à vue », souligne une source judiciaire.Me Éric Barbolosi s’est dit « soulagé de cette décision du fait de son état de santé, car l’incarcération était particulièrement compliquée pour lui ».Interpellé à l’occasion d’une vague d’interpellations, il était principalement poursuivi pour« l’organisation de ces attentats. On lui a d’ailleurs attribué tous les rôles. Mais, à l’évidence, la justice ne parvient pas à déterminer clairement le rôle qu’il aurait pu avoir si tant est qu’il en ait eu un », glisse un proche du dossier. LIRE LA SUITE DIRECTEMENT SUR LE SITE DE CORSE MATIN TDR CORSE MATIN

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet