Produit CORSU E RIBELLU

X

L’avenir d’Air France en Corse avec une nouvelle rencontre ce matin à dix heures à Paris entre la direction générale de la compagnie aérienne et la délégation CGT. Après l’echec des négociations la semaine dernière, les syndicalistes espèrent bien se faire entendre par leur nouvelle direction, installée depuis le debut de la semaine. Des syndicalistes soucieux de faire appliquer la décision de justice des prudhommes sur la titularisation d’une quarantaine d’agents. Ils reclament egalement de la part de la direction générale, qu’elle revoit sa copie sur le projet de la compagnie aerienne en Corse Les propositions faites récemment par Marc Dufour, le nouveau patron de la SNCM sur la flotte et la presence de la compagnie sur Toulon : le STC y est plutôt favorable, la CGT beaucoup moins. Les deux syndicats auront l’occasion de s’expliquer ce matin au cours d’un comité d’entreprise de la compagnie, à Marseille. Nommé à la présidence du directoire en remplacement de Gérard Couturier, élu à la présidence du conseil de surveillance, Marc Dufour souhaite que dans le cadre du renouvellement de la délégation de service public la flotte actuelle soit remplacée par des navires plus polyvalents. Il propose aussi le repositionnement de la SNCM à Toulon. Si pour le STC , ces nouvelles orientations vont dans le sens d’un accord signé il y a 6 ans, la CGT des marins estime quant à elle que retourner à Toulon se ferait au détriment de Marseille. Par Ailleurs, selon Frédéric Alpozzo, son secretaire general , la ligne varoise, n’est pas rentable, comme l’a démontré l’échec de Moby Lines. (source information RCFM)

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU