Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 23 juillet 2018 à 13h47) Voici la lettre ouverte de Via Campagnola au Président de l’Exécutif concernant sa volonté de modifier le PADDUC.


Corti le 22 juillet 2018

Mr le Président de l’Exécutif de la Collectivité de Corse

Il nous semble bon de vous rappeler que la réflexion, la rédaction puis la validation du PADDUC sous la mandature Giacobbi fut le fruit d’un long et fastidieux travail de réflexion et de concertation avec l’ensemble des acteurs sociaux économiques et représentants politiques de l’Ile, vous en fûtes d’ailleurs l’un des principaux acteurs, comme avocat mais aussi en tant que membre et représentant de la liste nationaliste alors d’opposition.

Aujourd’hui Président de l’Exécutif, vous choisissez, sans plus de publicité d’entamer une procédure de modification du PADDUC pour le rétablissement de la carte des Espaces Stratégiques Agricoles qui préserve 105 000 ha . Les raisons invoquées dans votre projet de délibération nous semblent pour le moins fallacieuses. En effet juridiquement, comme vous le faites remarquer, seule une partie de la commune de I Peri est concernée par une condamnation concernant la carte des ESA, quant aux évolutions législatives et règlementaires intervenues postérieurement à l’entrée en vigueur de loi relative au PADDUC elles n’interfèrent en rien dans l’établissement de la carte de ces mêmes ESA.

Monsieur le Président, cette démarche de modification s’inscrit effectivement dans le temps, et selon votre calendrier jusqu’à la fin juillet 2019, mais probablement au delà selon l’expérience du respect des délais en la matière !

Donc pendant plus d’un an les communes n’ auront plus comme support cette carte qui leur permet de valider ou pas les demandes de PC dans ces zones sensibles.

C’est un risque majeur que la Corse n’a plus le luxe de se payer !

Depuis ces 3 dernières années les demandes de PC sont en augmentation constante et sans commune mesure avec ce qu’a pu connaître la Corse jusqu’à lors. Ce laps de temps sois disant imparti à une large concertation aura comme seul effet que d’ouvrir des brèches dans lesquelles vont s’engouffrer tous ceux qui se voyaient contraint jusqu’à aujourd’hui de respecter ces ESA.

L’agriculture corse privée de ses plus belles terres fertiles et mécanisables n’a plus les moyens de perdre des surfaces, les zones péri urbaines doivent sanctuariser les dernières terres agricoles de manière à maintenir les exploitations qui y sont encore et malgré tout, implantées !

Monsieur le Président, la défense de la terre ayant toujours fait partie des fondamentaux de la lutte nationaliste depuis plus de 40 ans, nous vous demandons donc, conformément à vos propos de campagne électorales (2015 et 2017), de préserver les terres agricoles de Corse et de maintenir en l’état la carte des ESA telle qu’elle figure au PADDUC.

Monsieur le Président c’est donc solennellement que nous vous demandons de retirer votre projet de délibération sur ce sujet, prévu à la session des 26 et 27 juillet 2018.

Veuillez Monsieur le Président recevoir l’expression de nos sentiments syndicaux les meilleurs

Pour Via Campagnola les secrétaires généraux
P.Alessandri et P-A Fluixa

Via Campagnola
Syndicat Agricole Corse
Affilié à la Confédération Paysanne