Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 23 juillet 2018 à 10h30) Le STC section Grande Distribution s’inquiète de l’ouverture de nouveaux centres commerciaux en région Bastiaise. C’est ce qu’il a dit ce matin lors d’une conférence de presse.

A la veille du passage du projet ‘Kalliste’ en CDAC (Commission Départementale d’Aménagement Commercial), ce 24 Juillet à 9h30 à la préfecture de Bastia, le STC prend position. 

Lors de cette conférence presse ce lundi matin à Bastia, le syndicat nationaliste a réitéré son hostilité à cette création.

« Ce qui nous inquiète c’est que c’est aux antipodes de notre choix de société qu’aujourd’hui il y a suffisamment dans les territoires de la Haute-Corse de surfaces commerciales et qu’on n’a pas besoin de créer des mastodontes, des projets pharaoniques parce que quand ces projets sont présentés ils ne sont pas dans les centre-villes ni dans des régions qui ne sont pas urbanisées »

Le STC, à travers son secrétaire générale, avait déjà pris position sur ce sujet le 17 mai 2018 sur les ondes d’Alta Frequenza, juste après la réunion du 15 mai du collectif.

mobilisation du STC Géant Casino (photo illustration)

Pour le STC l’impact sur l’emploi de telles grandes surfaces n’est pas du tout à la hauteur des promesses, l’implantation de grande surface ne fait pas faiblir le chômage, l’exemple d’Aiacciu est parlant. Reproduire le même schéma que sur Aiacciu, est dangereux pour Bastia, avec la possibilité de l’ouverture d’autres grandes surfaces. Au point de vue économiques et commercial, ce système promeut la précarisation de l’emploi, et peut remettre en cause les niveaux sociaux, ainsi que les acquis sociaux ,en tirant tout vers le bas. Avec les ordonnances macron, il y a un danger pour les conventions collectives, ce qui inquiète le STC. Dans ce type de système commercial,il est difficile d’implanter des structures syndicales pour défendre les droits des salariés.

Revue de presse

(Corse Net Infos) (France 3 Corse)



Rappel ++

Un nouveau projet démesuré pour la Corse et la micro région de Marana. 40 000 m2 de constructions dont 28 000 m2 de surface commerciale avec :

  • 1 hyper avec 6000 m2 de surface de vente et 4000m2 stockage et un « drive ».
  • 4000 m2 de moyennes surfaces (250 m2) pour 16 enseignes.
  • 7000 m2 de galerie commerciale.
  • 2000 m2 de restauration rapide.
  • 1300 m2 de bureaux
  • 3700 m2 d’espaces divers.

Dans un premier temps, c’est Core In Fronte qui était monté au créneau pour dénoncer cet énième projet de Grande Surface à Lucciana (Après ceux d’Aiacciu). Un collectif s’est rapidement mis en place pour contrer ce projet. A manca, Corsica Libera, Fabiana Giovannini ont pris position également.

Le résumé du 5 mai au 24 juillet sur ce lien