X

Alors que la crise perdure, que le chômage stagne et que l’économie ne repart pas, la jeune génération est, comme d’habitude, l’oubliée des politiques européennes. A Bruxelles, ces jours-ci, on parle beaucoup du sauvetage de la Grèce, des banques ou celui de l’économie. Chacun apporte son commentaire, son idée, sa proposition. Ceux qui ont rempli le réservoir d’essence, mis le feu à celui-ci et rajouté de l’huile, viennent ensuite nous donner des leçons. Et pendant ce temps-là, à côté, des masses de jeunes partout en Europe expriment, crient et hurlent leurs craintes, leurs peurs et leur désespoir.

Car, s’il y a bien un sauvetage à faire, c’est celui de la jeunesse! Condamnée au supplice suprême pour n’avoir rien fait, elle refuse, avec raison, de boire seule le calice jusqu’à la lie. A Madrid, à Athènes ou à Londres, mais aussi chez nous en Corse, ces mouvements de jeunes expriment un ras le bol complet. La jeunesse en général, et celle d’Europe en particulier, refuse d’être, les maudits de la fable, les pestiférés de la société, les oubliés de l’Histoire. Or, la jeunesse devrait être le cœur des politiques à venir. Car la jeunesse est l’avenir d’un peuple, le futur d’une nation. La laisser au bord de la route c’est lâchement abandonner son peuple, sa terre, ses valeurs.

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet