Produit CORSU E RIBELLU

X

« Le futur port de plaisance fait encore des vagues ». Et pour cause ! Le nouveau projet avancé par le groupement candidat et repris dans le rapport Deloitte – cabinet, nous dit-on, dont l’ancien collaborateur est désormais le directeur de l’entreprise principale du groupement candidat (sic !), est largement modifié.

Modifié en termes de coûts (- 30 millions d’euros) et bien naturellement (pour ce prix là !) en termes d’ouvrages et de prestations.

1-portovecchio

Alors de deux choses l’une :

– Soit le premier chiffrage (pourtant effectué par la même entreprise chargée des travaux qui a postulé la première fois) et les premières études techniques (nous espérons réalisées avec le plus grand sérieux) sont devenus obsolètes en quelques mois et il conviendra donc de les réitérer (quid des frais ?)

– Soit des travaux supplémentaires seront inévitablement à programmer. On ne supprime tout de même pas des éléments jugés indispensables pour la sécurité au seul motif qu’ils soient trop coûteux !

De toute évidence, il s’agit d’un tout nouveau projet qui diffère totalement du précédent et il serait alors inacceptable que d’autres entreprises (susceptibles de répondre avec ce nouveau montant et ces nouvelles exigences) ne puissent se positionner. Un nouvel appel d’offres est pour notre part inéluctable.

Ainsi, le projet vendu par l’Exécutif en mars dernier et l’enquête publique annexe ne se réfèrent pas du tout à ce nouveau projet, revu et corrigé.

En conclusion : une version allégée est envisagée de façon plutôt précipitée et qui ressemble plus à une version à la carte pour le nouveau candidat qu’à une véritable réponse aux besoins qui nous avaient été présentés comme indiscutables.

Nous partageons le sentiment que le rendement « prend le dessus » mais non pas pour alimenter les caisses de la ville. Le port tel qu’il a été promis et vendu pour les élections municipales aux porto-vecchiais ne verra pas le jour.

Portivechju Altrimenti / Campà Altrimenti