Produit CORSU E RIBELLU

X

Selon le site cspcl.ouvaton.org Juan Antonio Gomez Silvano, Mario Aguilar Silvano et Roberto Gomez Hernandez, trois jeunes originaires de San Sebastían Bachajón, détenus à Yajalon au Chiapas (Prison N°12) depuis le 16 septembre 2014, ont été libérés le mardi 18 août de cette année en application d’une décision de justice (amparo) qui reconnaît les détentions illégales et les tortures qu’ils ont subi de la part de la police municipale de Chilón.

Leur arrestation et leur torture sont à replacer dans le contexte de l’assassinat par un commando paramilitaire de Juan Carlos Gomez Silvano le 21 mars 2014, responsable local des autorités autonomes de Bachajón sur les terres récupérées dites de “Virgen de dolores”, et membre de la famille de deux des détenus.

sulidaritaInternaziunale

Très vite, l’enquête avait révélé la participation d’au moins un membre de la police municipale de Chilón dans son assassinat, jugé tout d’abord par la communauté puis remis et incarcéré par la suite par les autorités officielles. Il semble que ce soit en représailles que son frère, son cousin et un de leurs amis aient été arrêtés par cette même police municipale, dans la nuit de la fête du cri de l’indépendance, le 16 septembre 2014.

La suite sur http://cspcl.ouvaton.org/