Produit CORSU E RIBELLU

X

(Corse Matin) Alors que la plupart des listes sont encore en cours de constitution, Hyacinthe Santoni annonce que sa permanence ouvrira début septembre à Ajaccio. Sans Nicolas Dupont-Aignan retenu au chevet de sa mère malade

Si on devait retenir un qualificatif pour désigner la liste que mènera Hyacinthe Santoni aux prochaines élections territoriales, ce serait, à coup sûr, « éclectique ». Pas très original en ces temps d’alliances parfois improbables ? Sans doute. Mais quand on se range derrière la bannière de Nicolas Dupont-Aignan, on est censé adhérer à deux concepts : le gaullisme originel et le patriotisme français. Sauf que —l’on a pu s’en rendre compte hier — les choses ne sont pas si tranchées.

territorialesregionale2015corse

Tous les participants se revendiquent d’une pensée de droite non libérale. Mais la conception de la relation à l’État français va de l’attachement viscéral du général Michel Franceschi (président du comité de soutien et membre de France-Corse) à celle d’un fort régionalisme, soutenu par les plus jeunes comme Alexis Storaï-Lorendeaux ou Kevin Rocchetti…

La suite sur le journal en ligne de Corse Matin

logo corsematin2011

TDR CORSE MATIN