Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Théoriquement toute publicité par voie d’affichage est interdite en Corse en dehors des agglomérations d’Ajaccio, Bastia et Porto-Vecchio et ce depuis le13 juillet.

En effet la loi dite « Grenelle II » de 2012 précise que tout affichage doit disparaître des agglomérations de moins de 10 000 habitants  et en dehors des trois grandes villes toute la Corse est concernée. Il existe en Corse environ 800 panneaux publicitaires gérés par des sociétés privées et plus de 8000 qui le sont de manière plus ou moins « sauvage », c’est dire le grand chambardement qui s’annonce.

biancucci meetingAmnistieReforme6mars2015 (34)

 Et c’était justement l’objet d’un débat à l’Assemblée de Corse qui examinait un rapport relatif à une adaptation réglementaire de la loi pour la Corse. Un rapport évidemment controversé car certaines communes se sont déjà mises en conformité avec la loi.

Ainsi, après avoir entendu le sentiment d’Aline Castellani retrouvons celui de Jean Biancucci. Celui-ci a une interprétation différent

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR