X

Le 22 novembre 2004 (unita-naziunale.org) : Rassemblement de 300 personnes à Ajaccio, lundi soir à 17h palais de justice.

Voici le texte de la conférence de presse « improvisée » devant le palais de justice d’Ajaccio :

CAR-PERBEN-nov-2004 (1) M. PERBEN vient chez nous, droit dans ses bottes, nous répéter ce qu’il nous a déjà dit.

Il sera pour la circonstance accompagné de ces élus – vassaux, tristes marionnettes qui ne font même plus rire…

Il nous dira, encore une fois, après avoir réaffirmé sa solidarité avec les forces de l’ordre, que « la loi est la même pour tous, ici comme sur le continent », et que « l’état mettra tout en œuvre pour éradiquer le terrorisme »… Bref, un discours stéréotypé, rabâché, et qui n’ouvre rien de nouveau sur la question humanitaire que nous posons depuis des années : LES PRISONNIERS POLITIQUES.

Deux détenus ont été libérés récemment, après avoir été rapprochés à BORGU. Ils auraient du l’être depuis longtemps… Mais le rapprochement en Corse, quoiqu’en dise M. le préfet, ce ne sont que deux personnes actuellement contre…cinquante cinq toujours déportées en France !!!

M. PERBEN, le gouvernement dont il est issu refusent de prendre en compte cette revendication qui prend appui sur le respect UNIVERSEL des droits de l’homme. Ils ne répondent pas clairement à notre demande, ils s’y refusent et pour cause : Ils concoctent pour la Corse un nouveau plan répressif avec le nouvel arsenal juridique français qui permet, entre autre :

– L’interception des correspondances émises par la voie des télécommunications ;

–  La sonorisation et la fixation d’images et de certains lieux ou véhicules ;

– L’infiltration ;

– La protection des personnes bénéficiant d’exemptions ou de réductions de peines pour avoir permis d’éviter la réalisation d’infractions, de faire cesser ou d’atténuer le dommage causé par une infraction, ou d’identifier les auteurs ou complices d’infractionsCAR-PERBEN-nov-2004 (2)

Comme en temps de guerre, « l’ennemi nous guette », nous surveille jusque dans notre vie privée ou familiale, dissimulant pour mieux entendre et voir, micros et caméras dans nos domiciles !!!

Nous disons : NON A LA SECURISATION ARBITRAIRE DE NOTRE SOCIETE !!!

                          NON A LA REPRESSION POLITIQUE !!!

Nous disons : OUI AU RAPPROCHEMENT GLOBAL !!!

                          OUI A LA LIBERATION DE TOUS LES PATRIOTES INCARCERES !!!

COMITE ANTI REPRESSION

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)