Breaking News

#Corse, Aiacciu, San Ghjuvà : « Cezam One Shot » un buzz sur internet, bien malgré lui.

Marc Antoine, dit « Cezam » pour la scène crée le buzz et la polémique au point de recevoir des menaces, des pressions, certes virtuelles, mais remplie d’une haine qui « déstalibilise » un jeune corse  d’à peine 19 ans, un adulte en devenir.

Début septembre un clip fait le tour de la blogosphère et des réseaux sociaux, un jeune artiste corse de 19 ans fait réaliser un clip par une « boite de prod » locale, dans le quartier de Saint Jean, San Ghjuvà, à Aiacciu. Cezam n’en est pas à son premier essai musical, c’est sa passion, sa façon de vivre, sa vocation.

Sa culture et son identité, c’est la grande ville : Ajaccio, son village :  c’est le quartier, il grandit dans le nouveau siècle, celui de la mondialisation, de la politique libérale, de la francisata, de l’acculturation de la jeunesse corse, de la colonisation de peuplement, de l’impossibilité pour la Corse de fabriquer des corses vu le processus engagé par l’Etat Colonial dans la disparition du Peuple Corse.

Grandir en ville, à Ajaccio dans les années 2000 n’a rien de comparable avec les années 80, autant grandir à Nice. Quand la politique de colonisation est de détruire l’identité corse, la jeunesse se perd dans des concepts importés par la France. L’acculturation que dénonce le mouvement national depuis des années prend effets dans la jeunesse corse qui vit dans les grandes villes et qui n’ont du rural qu’une image déformée.

Depuis le clip a été retiré des comptes officiels de Cezam, il a arrêté de suivre les cours momentanément, il a été interrogé par les policiers du  Commissariat d’Aiacciu… sur ce clip. Le quartier vit au rythme des rumeurs de représailles…

Tout ça pour ça… ?

Il ne s’agit pas de cautionner tout ce qui dans le clip à fait le buzz contre-productif (l’acculturation, la francisata, l’apologie de la drogue (sic!), la vulgarité) que tout le monde connait, mais de remettre dans son contexte la réalisation de ce clip… de RAP.

De comprendre que cette jeunesse en perdition est le résultat d’une politique coloniale d’assimilation et de pacification du Peuple Corse. Nous faire devenir de bons petits « français », et de faire de la Corse, une énième banlieue avec les problèmes qui en découlent. Ces jeunes sont nés en Corse, dans une société mondialisée et francisée, et les moyens d’une intégration se sont volatisés ces dernières années par l’application d’une certaine politique coloniale.

Introduction du clip sur Youtube : Après la diffusion de son clip, Cezam a crée le buzz sur la toile, bien malgré lui, ce jeune corse de 19 ans, pensait réalisé un clip artistique de RAP, et finalement il a déclenché toute une série d’évènements dont il se serait bien passé. Interviewé par les éducatrices du Service de Prévention de la FALEP, il revient sur le pourquoi du comment de la réalisation de ce clip…. de rap.

 

Voici les paroles d’un type de musique RAP, qui correspond à un « Chjami è Rispondi » entre groupe de RAP locaux et d’ailleurs. Le but du ‘jeu’ est de faire une réponse en rime, sans pour autant que le phrasé ait un sens ou une réelle portée. Ce n’est pas un style musical revendicatif… bien au contraire. 😮

Réservé à un public majeur et averti.

/Prend mon micro dans ton cul / tu pourra chialer mes verset / (réponse à un autre groupe de rap)

/si on perce dans le game / normal on fait croquer le quartier / (Si Cezam devient une star, il aidera son quartier)

/j’éjacule sur t’es rumeur salope je kiff quand tu avale / le projet (la réussite artistique)  est dans les bacs l’attentat est verbal /

/tu veux du rap en corse encore faut t’il le soutenir/

/ mais avec les comédien qu’il y a sa devient dur de ne pas rire / ne t’approprie pas le titre tu n’es pas monté sur le ring / c’est que la 1er sommation tu espère déjà un featuring ( collaboration ) /

/ça dance serrer contre des barres je ne te présente plus l’absurdité / la première qui baissera son string sera la 1 allumer ( dans se cas la allumer veut dire sauté pour bien expliquer )

/On débarque dans la street veuillez allumez les feu de détresse / c’est st jean dans les bacs attention au crs / dédédécale de l’instru va y mon gars t’es pas carré ( c’est a dire pas dans le rythme de la musique ) j’en place une pour S-pose (groupe de rap )

/sincèrement c’est nul a chier / nouvel nouvel génération on a augmenter le level / c’est un bracage sur l’instru (instrumental ) digne d’ ocean eleven ( film) / envie de kicker ( rapper) sale le sud opérationnel / tu veux goûter la street viens donc lécher nos semelles / (toujours une réponse entre un groupe de rap nouvel génération et ancienne génération)

/Salame alikoume on s’est pas encore présenté / c’est cezam et y’a l’équipe espèce d’enfoiré je ralentis un peu le rythme / ta frôler la crise cardiaque / dans le rap je suis en gammos ( voiture ) / tu galère en canoë-cayack / il était temps que j’ouvre ma gueule l’odeur se faisait fétide/ t’es sponso par pampers même ta rime sans l’urine /

/je t’embarque dans mes dérive dans la face cacher de mon île les quartier son bien présent respect a tous ceux de ma ville /

/traffic de shit et de coke les corones bien accrocher / en avion ou en bateau tkt on c’es la camoufler / (Ecoutez le clip et les explications ou bien lire les textes de La Fouine…)

/ramène ta biatch ( salope ) avec toi / cette été on la tire / summers 2011 ta du gros son dans la tire /

/tête de maure sur l’Étendard je vien pisser sur ta hold-school / (Fier d’être un Rappeur Corse nouvelle génération, je viens pisser sur la vieille génération de rappeur…)

la putain de t’es instru de bâtard tu ferai même pas kiffer une poule / (critique musicale...)

on ta casser que les 2 reins heureusement qu’il ny a pas landers ( un ami ) c’est un viol sur le beat ( la caisse clair qui donne le rythme )

il te reste du goudron dans les seuf ( fesse) / one shot c’est que la 1er sommation / en 2 minute mon pote t’a perdu la pôle position (One Shot est Numéro 1 au Top 50…)

Fin des paroles. (écriture et fautes d’orthographes d’origine)

 

Un texte d’une richesse poétique indéniable… mais qui touche une jeunesse adepte d’un certain RAP.

 

Voici le clip d’explications de ce jeune Corse sur la réalisation de son clip, c’est avec sincérité qu’il explique qu’il ne voulait choqué ou blessé personne, et qu’en aucun cas, il s’agit d’un clip revendicatif mais juste d’un ‘art musical’ différent de nos Lamenti, Voceri…

Video

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: