Produit CORSU E RIBELLU

X

Lettre ouverte à Monsieur le Député-maire par le STC CASA CUMUNA d’AIACCIU suite à l’article paru dans le Corse Matin du 26 juin 2015 : 

Torna a vignale

Le STC Ville d’Ajaccio, syndicat majoritaire souhaite réagir à l’article paru dans Corse Matin du 25/06/2015. Le STC n’est pas un  » syndicat maison », tel que l’entend l’auteur de l’article. En effet, fidèle à ses engagements, le STC est au service de tous, et sûrement pas le domestique des élus d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Le spectre de la rigueur budgétaire revient de nouveau avec, comme principale victime, le personnel communal.

STC-CasaCumunaAiacciu-MairieAjaccio

Comment peut-on imaginer que l’avancement d’échelon au temps maximum puisse assainir à ce point les finances de la Ville? Pour exemple l’avancement d’un échelon pour un agent de catégorie C (90% des effectifs concernés) équivaut en moyenne à 20 euros…..

Comment n’avez vous pas anticipé la baisse des dotations de l’Etat annoncées depuis plus de 2 ans?

Le STC, conscient des difficultés financières de la Ville d’Ajaccio (l’audit n’était pas un scoop) n’acceptera pas que seuls les employés soient mis à la rude épreuve de la rigueur.

Par contre, force de proposition, le STC est en capacité de donner des pistes pour réaliser de réelles économies, sans mettre en péril la qualité du service public que les ajacciens sont en droit d’attendre.

STCmairieAjaccioÉtait-il opportun d’augmenter de manière très significative le régime indemnitaire de certains cadres supérieurs……
De même, certaines dépenses extravagantes n’étaient certainement pas une priorité…..

Renoncer à cette démesure financière, aggravée par une augmentation parfois difficilement justifiable des effectifs, aurait suffit à réaliser les économies demandées à l’ensemble du personnel.

Et finalement que penser du cas de Marie-Jeanne Nicoli à qui le STC apporte tout son soutien, et aux cas similaires d’agents ayant vu très récemment leur poste publié susceptible d’être vacant par le chargé des ressources humaines.

Monsieur le Député maire, le STC ville d’Ajaccio, qui a reçu plus de 60% des suffrages lors des dernières élections du personnel, ne saurait accepter que les agents soient les premières et uniques victimes des mesures économiques que vous avez engagées.

STC CASA CUMUNA D’AIACCIU

1er juillet 2015