Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Un copié collé ! C’est ce qualificatif quelques peu ironique qu’Ange Santini a voulu attribuer aux grandes orientations du tourisme à l’horizon 2014, présentées la semaine dernière par l’Exécutif de Corse. Ce document, qui n’a pas été soumis au vote, a comme objectif de dessiner les grandes lignes de ce que sera le tourisme corse de demain afin de sortir de l’éternelle question, « quel tourisme pour la Corse ? ». « Une politique touristique cohérente et maîtrisée doit s’appuyer sur une volonté politique forte et audacieuse » : la phase, citée en préambule du document, montre bien la volonté du nouvel Exécutif de Corse d’imposer sa propre griffe sur le développement touristique de l’île. Et c’est là, justement, qu’intervient le copié-collé cher à Ange Santini, car selon lui il n’y a pas réellement de rupture avec les options touristiques de l’ancienne majorité.

> Lingua corsa

(Alex Bertocchini  è Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Una copia incollata ! Hè issu qualificativu appinuccia ironicu chì Anghjulu Santini hà vulsutu attribuì à i grandi urientazioni di u turisimu da quì à u 2014, prisintati a settimana scorsa da l’Esecutivu di Corsica. Issu ducumentu, ch’ùn hè micca statu purtatu à u votu, t’hà par scopu di traccià i grandi ligni di ciò chì sarà u turisimu corsu di dumani, da pudè escia di a quistioni sempiterna, chì turisimu pà a Corsica ? « Una pulitica turistica cuerenti è ammaistrata si devi appughjà nant’à una vulintà pulitica forti è maligna ». A fasa, citata in introitu di u ducumentu, dimostra bè a vulintà di u novu esecutivu di Corsica, d’impona a so propria marca nant’à u svilupu turisticu di l’isula. Ed’hè quì ghjustu appuntu chì intarveni a copia incollata di Anghjulu Santini, parchì par conty soiu, ùn ci hè micca daveru rumpitura cù l’uzzioni turistichi di l’anziana maghjurità.

écoutez le

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :