Produit CORSU E RIBELLU

X

ETXERAT. Les prisonniers politiques basques et corses des divisions D2 et D3 qui avaient entamé une grève de la faim lundi dernier ainsi que les prisonniers de la D1 qui observaient d’autres formes de lutte ont mis un terme à leur mouvement aujourd’hui.

Les prisonniers politiques basques qui se trouvent dans la 2ème division (D2) ont eu hier une réunion avec la directrice, le chef de division et le responsable des parloirs. En attente d’un écrit qui devrait confirmer tout cela dans les jours qui viennent, les deux parties sont parvenues à un accord selon lequel ils pourraient avoir trois visites doubles (soit 1h30 – avec possibilité d’en faire deux la même semaine) et trois visites courtes par mois à partir de juillet.

journee17avrilprisonnierpolitiquecorse

Etxerat se réjouit de cette décision, qui la plus logique selon nous. Cependant, loin d’applaudir l’attitude de cette direction, nous rappelons que c’est la énième violation de droit de ce type dans cette prison et qu’il y a quelques années, les prisonniers de Fleury avaient droit à 4 visites doubles par mois, alors qu’ils étaient beaucoup plus nombreux qu’aujourd’hui.

Dans ce sens, et vu l’évolution de ces dernières années à Fleury, la situation que nous avons vécu ces derniers jours peut parfaitement se répéter encore et encore dans les mois qui viennent. Pour cela, nous faisons savoir à la direction de cet établissement que nous supportons mal l’impunité qui accompagne toutes ces agressions, et que nous serons toujours sur le chemin de ceux qui entendent continuer de violer des droits fondamentaux. Nous restons donc dans l’attente de cet accord écrit.

ETXERAT