Produit CORSU E RIBELLU

X

Depuis 2008, et la fameuse crise des « subprimes », les banques sont sur la sellette. Cependant, depuis quelque temps, les alertes se multiplient sur les banques françaises – on pense notamment à la Société Générale, à la BNP ou au Crédit Agricole, qui sont attaquées de toutes parts par des marchés qui ne leur font plus confiance -. Pourquoi ces banques sont-elles menacées ? Pourront-elles faire face ? Et surtout quelles seront conséquences de cette crise de confiance pour les entreprises corses ? Conversation avec Alex Vinciguerra, directeur général de la Cadec Corsabail. Pouvez-vous, à grands traits, expliquer pourquoi les banques françaises sont tant chahutées sur les marchés boursiers ? Dans le monde d’avant-hier, les banques finançaient les clients qu’elles connaissaient, et conservaient dans leurs bilans les crédits qu’elles leur accordaient jusqu’à ce qu’ils soient totalement remboursés. Cette pratique très règlementée permettait de produire une certaine quantité de crédits bancaires rigoureusement déterminée par les ressources d’épargne collectée et par la quantité de capital dont ces banques disposaient.

Source et suite de l’article

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :