Breaking News

“Antifa” en Pays Basque Nord, contre la montée des extrémismes

Source – 06/10/2011 – Béatrice MOLLE – Le Journal du Pays Basque – http://www.lejpb.com/paperezkoa/20111006/295164/fr/“Antifa”-Pays-Basque-Nord-contre-montee-des-extremismes
Un collectif appelé Antifa (pour “antifasciste”) a été créé le printemps dernier en Pays Basque Nord. Il organise un concert à Sare samedi prochain, dont nous parlerons ultérieurement dans nos pages Culture. Nous avons joint l’un des animateurs de ce collectif, Joël Sistiague, et lui avons demandé quels objectifs poursuivaient Antifa : “Nous avons comme objectif de faire un travail de conscientisation sur le Bab, car c’est un travail oublié par les partis politiques et par la gauche abertzale”.

 

A l’observation faite, élection après élection, des scores relativement bas du Front national (FN) en Pays Basque Nord, comparé à d’autres territoires, J. Sistiague rétorque que depuis quelque temps, pas mal de jeunes du FN et du mouvement Bloc identitaire (BI) font du prosélytisme dans les lycées et universités : “Nous prenons les devants. Car il y a un groupe de personnes de 20 à 40 ans avec des croix gammées et des croix celtiques qui ont une certaine activité. Ils ont notamment bombé des sculptures à Anglet [lors de la Biennale]. Nous avons également retrouvé des autocollants avec inscrit dessus ‘Défense de la race blanche’”.

 

Tentative d’amalgame

 

Par ailleurs, J. Sistiague souligne que le BI essaie de se servir pernicieusement du phénomène identitaire basque pour tenter de faire avancer ses thèses. Ses prises de position contre la construction de la mosquée à Bayonne sont à ce propos fort explicite. D’où la nécessité pour Antifa de lutter contre cette montée des extrémismes et des thèses racistes de tous poils. J. Sistiague ajoute cependant que l’extrême droite n’arrive pas ici à se structurer : “Ils n’ont jamais réussi à s’implanter. Leur but, après Bordeaux où ils ont un peu de monde, est de s’intégrer à Limoges, Agen et Bayonne”. Le collectif Antifa possède un blog et regroupe des personnes de toutes tendances. Il propose de se regrouper et de s’ouvrir : “Le travail de l’antifascisme concerne tout le monde”, conclut J. Sistiague.

 

Le Bloc identitaire réagit

 

 

Alain de PERETTI / Coordinateur regional du Bloc identitaire d’Aquitaine

 

Droit de réponse suite à votre article du 06/10/2011 (Béatrice Molle)

 

Ce sont toujours les mêmes amalgames qui sont utilisés pour essayer de disqualifier un mouvement  particulièrement novateur  comme le Bloc Identitaire.

 

La devise du BI est 0% raciste, 100 % identitaire, et toute personne se réclamant du nazisme ou de tout totalitarisme serait immédiatement exclue du BI .

 

Notre action contre la mosquée de Bayonne est une action de sensibilisation citoyenne sur un risque potentiel  pour la démocratie confirmé par les arrêts du 31 Juillet 2001 et du 13 Février 2003 de la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui concluent que la charia (ou loi musulmane) directement tirée des textes sacrés est incompatible avec la démocratie et les droits de l’Homme .

 

Nous défendons donc la démocratie, et son application locale, ce qui me semble aux antipodes du fascisme , n’avons jamais été condamnés et ne pouvons être tenus responsables d’actes isolés de paumés .

 

Nous aimerions être sûrs que M Sistiague partage ces convictions démocratiques…

 

La rédaction du JPB : M. De Peretti nous reproche des amalgames. Au vu de sa réponse, le lecteur jugera par lui-même du savoir-faire de cet individu en matière d’amalgames.
NDLR : Il existe le même phénomène pour la lutte de libération nationale en Corse (LLN) des néo-LLN-Faf récupèrent les idées historiques de la Lutte afin de développer les mêmes idées du bloc identitaire et de groupes d’extrême droite comme le FN.
La LLN historique portée par les patriotes depuis les années 70 n’a rien  à voir avec la « chasse aux immigrés », l’anti islam, la revendication d’une « identité religieuse exarcerbée », d’une « couleur de peau » ou bien d’une « race pure ». « Une Corse blanche, chrétienne et Européenne », concepts qui se retrouve sur les réseaux sociaux phagocyté par une pseudo « révolution bleu » et des « révolutionnaires » virtuels dont les seuls faits d’activismes sont de menacer  derrière un écran.
La LLN historique du peuple Corse ne s’associe en rien avec ces porteurs de Haine.
Unità Naziunale

 

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: