Breaking News

« Le Padduc, serpent de mer? » par @EdmondSimeoni

Le plan ne cesse pas de susciter des réflexions, des controverses. La mouture précédente a été rejetée sous la précédente mandature. La version actuelle est en cours de réalisation depuis deux ans et il faudrait être singulièrement optimiste pour penser que nous approchons de la fin de nos tourments.

Il a été élaboré par l’Exécutif de l’Assemblée de Corse avec le concours de nombreux élus de toute tendance, et il a terminé sa course avec un document de 3000 pages !!! indigeste, complexe, illisible et qui ne constituera en aucun cas une aide pour les collectivités locales. L’effort de clarification des 150 pages à portée réglementaire est louable mais ne remédie pas à l’erreur de conception structurelle de la démarche. Elle s’est alourdie, empâtée, avec un véritable fourre tout des diverses préoccupations traduisant des intérêts particuliers ou collectifs (communes et groupes de pression) ; elle a oublié en chemin qu’elle était essentiellement un document de grandes orientations et non pas une juxtaposition de PLU, relevant de la compétence des communes.

PADDUC2

Pendant deux mois et jusqu’au 3 juillet 2015, le Padduc est soumis à l’enquête publique; puis il retournera devant l’Assemblée de Corse pour une décision définitive en automne où son sort est incertain. En effet, le Conseil exécutif a modifié unilatéralement et sans aucune explication, il y a 3 mois, de nombreux points essentiels du document qui avait fait consensus, en particulier sur le devenir des terres agricoles. Ce qui a soulevé des contestations, sérieuses et argumentées, des écologistes puis ensuite du mouvement nationaliste modéré. L’enquête publique -il est du devoir d’y participer- rétablira-t-elle les bases du consensus ou au contraire, aggravera-t-elle les dissensions?

De toute façon, le document, même s’il est adopté, sera inapplicable et ce n’est pas l’Agence de l’Urbanisme qui pourra en fournir une grille de lecture pertinente tant la confusion règne dans de nombreux domaines et en particulier dans celui qui est réglementaire.

EdmondSimeoniAleria75-2014 (1)Il est aisé de prévoir que les recours au TA vont se multiplier et prospérer. Le document sera-t-il remisé au placard? Et sa fonction remplacée par le Schéma d’Aménagement de la Corse? E fune longhe diventanu sarpi (les longues ficelles deviennent des serpents)

Consultez le document du Levante ci-dessous :

BLOG EDMOND SIMEONI

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: