Produit CORSU E RIBELLU

X

Selon le site Corse Net Infos : « Dans un courrier adressé au maire, José Filippi, conseiller de l’opposition demande au premier magistrat d’Ajaccio une délibération en faveur d’une loi d’amnistie relative à la libération des prisonniers et l’arrêt des poursuites. Une motion en ce sens sera d’ailleurs déposée par le mouvement lors du prochain conseil municipal. »

A ce jour, un grand nombre de communes et collectivités Corses dont l’Assemblée de Corse, ont voté une délibération en faveur d’une loi d’amnistie relative  à la libération des prisonniers et à l’arrêt des poursuites envers les recherchés dans les affaires judiciaires en lien avec la question politique corse.

UNEfemuacorsicajosefilippiDans le même sens, le Comité d’Aiacciu au nom d’Inseme per a Corsica, vous demande d’envisager l’inscription, à l’ordre du jour du prochain conseil municipal, d’une motion en faveur de la construction d’un avenir de paix en demandant au gouvernement de proposer et de faire adopter une loi d’amnistie.Le moment est venu pour toutes les forces de l’île de manifester publiquement leur volonté de mettre un terme à un cycle qui dure depuis plusieurs décennies et d’ouvrir une nouvelle ère de dialogue fécond, seul capable de créer les conditions d’un développement politique, économique, social et culturel respectueux de toutes les opinions. Comptant sur l’attention que vous porterez à notre démarche, je vous prie de croire, monsieur le député-maire… »