Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 4 juillet à 16h11 Dans une ère où la protection de l’environnement est plus que recommandée il est complètement aberrant et inadmissible que l’Etat autorise un usage risquant de dégrader fortement la biodiversité, et qui plus est, va à l’encontre de l’avis du Conservatoire du Littoral.

Ce dernier ayant pour principales missions de pérenniser et de protéger les espaces côtiers, recommande seulement des activités compatibles avec l’environnement, ce qui n’est assurément pas le cas dans cette affaire.

La sur-exploitation de cette plage n’a que trop duré.

Il est grand temps que tous les acteurs insulaires, de manière générale, prennent les dispositions nécessaires et agissent dans le sens de la sauvegarde de la terre et du développement durable.

L’Etat devra donc prendre ses responsabilités face aux nuisances que pourraient engendrer ce genre d’événement.

GROUPE FEMU A CORSICA ASSEMBLEE DE CORSE
3 juillet 2018


Revue de presse

(Corse Net Infos)