Produit CORSU E RIBELLU

X

L’Amnistie à la fin d’un conflit violent -le FLNC a arrêté définitivement les attentats- est un acte politique majeur qui doit marquer, en Corse, la fin des violences politiques et le début d’une ère nouvelle de dialogue ; même si malheureusement François Hollande et son premier Ministre le refusent pour l’heure.

une amnistia-FLNC-Corse-1976-2015De nombreuses organisations, des communes, ont pris position pour la demande à l’Etat d’une Loi d’Amnistie ; il faut relayer ce mail à la population, à vos entourages, vos parents, vos amis, et à tous nos élus- maires, adjoints, conseillers municipaux, conseillers territoriaux afin de populariser cette démarche et d’inciter les organisations démocratiques, les communes à prendre position sur ce sujet important, dans les meilleurs délais ; la Corse prouvera ainsi sa volonté de voir trouver, par le dialogue, une issue démocratique et pacifique, – conforme aux intérêts légitimes des parties-au conflit qui dure depuis plus de quarante ans.

N’oublions pas que « les prisonniers politiques font partie intégrante du problème et qu’ils feront obligatoirement partie de la solution ».

Dr EDMOND SIMEONI