Produit CORSU E RIBELLU

X

(16 juillet 2015) (Julien Pernici – Alta Frequenza) – Le 20 avril dernier, à l’appel du syndicat Jeunes Agriculteurs, près de cent agriculteurs avaient manifesté devant la préfecture de Haute-Corse à Bastia. Lors de cette manifestation, un incendie de pneus avait endommagé pour 23 000 € le portail de la préfecture, et trois agriculteurs avaient été mis en examen pour avoir franchi les grilles de la préfecture, l’un d’entre eux ayant porté un coup sur un membre des forces de l’ordre. Si le procureur de la République de Bastia, Nicolas Bessone, avait requis de huit mois à un an de prison avec sursis, des réquisitions selon lui modérées et équilibrées eu égard à l’absence de casier judiciaire pour les trois hommes hormis des conduites en état d’ivresse pour l’un d’entre eux, et au contexte de cette manifestation, qui a débouché sur un accord avec la ministère de l’Agriculture sur les revendications portées ce jour là, le verdict aura été moins lourd au final. Romain Provent a écopé de huit mois de prison avec sursis, alors que Sébastien Costa et Cyrille Provent ont écopé de cinq mois de prison avec sursis.

Un verdict jugé lourd par les agriculteurs, comme nous l’explique Joseph Colombani, président de la chambre régionale d’agriculture.

Procès des Jeunes Agriculteurs A à Bastia, le ministère public requiert des peines de 8 mois à un an de prison avec sursis. (info @FranceBleuRcfm)

(25 juin 2015) Les 3 agriculteurs des JA, qui étaient convoqués à midi, seront poursuivis pour dégradations et coups et blessures devant le Tribunal correctionnel de Bastia le 16 juillet prochai au lieu du 30 juin initialement prévu.

16 Juillet, aura lieu le procès des 3 Jeunes Agriculteurs Corses mis en examen pour avoir défendu le droit légitime de l’ensemble de la profession agricole insulaire. Le Syndicat des Jeunes Agriculteurs de Haute-Corse vous invite donc le 16 Juillet à 14h00 devant le Palais de Justice de Bastia, à vous mobiliser DANS LE CALME, pour la sérénité des débats.

Anu bisognu di tuttu u nostru sustegnu!

Mubilizatevi cù calma e serenità. Vi aspettemu numerosi.

Le Syndicat des Jeunes Agriculteurs a organisé ce mardi 12 mai midi un rassemblement devant le commissariat de Bastia où trois de ses adhérents sont convoqués.

Leur convocation fait suite a la plainte déposée par deux CRS blessés lors de cette manifestation.Ce jour-là, des dizaines d’agriculteurs étaient venus réclamer la mise à niveau des aides corses avec la moyenne nationale. Ce qu’ils ont obtenu depuis après une entrevue au Ministère de l’Agriculture à Paris.

GhjovaniAgricultoriCismonte (1)

Les manifestants se sont mobilisés et ont ensuite bloqué la préfecture de Haute-Corse. Ils ont ensuite envahi les locaux de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) en milieu d’après-midi. Le directeur a demandé au personnel d’évacuer le bâtiment. Les manifestants ont déclenché la sirène

GhjovaniAgricultoriCismonte (3)

logoAlta(Julien Pernici – Alta Frequenza) – C’est un feuilleton qui s’est tenu ce mardi à Bastia entre les autorités judiciaires, la police et les agriculteurs de Haute-Corse, trois d’entre eux ayant été convoqués dans le cadre de la manifestation du 20 avril dernier devant la préfecture de Haute-Corse. Après des tentatives de négociations avec la police, les trois agriculteurs ont finalement répondu à la convocation. Par la suite, pendant deux heures, d’autres agriculteurs ont bloqué le rond-point de la préfecture, avant qu’en milieu d’après-midi, les trois agriculteurs ne soient présentés au procureur de la République de Bastia, non sans une forte présence des agriculteurs devant le bureau de celui-ci.

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Après une journée à événements, trois agriculteurs ont été mis en examen par le procureur de la République de Bastia, et remis en liberté sous contrôle judiciaire après le paiement d’une caution de 2 000 €. Il est reproché à ces agriculteurs, suite aux plaintes de la préfecture et de trois policiers, d’avoir commis des violences volontaires avec ITT pour l’un et sans ITT pour les deux autres, ainsi que des dégradations, lors d’une manifestation le 20 avril dernier à Bastia devant la préfecture. Il est reproché à ces hommes notamment des jets de projectiles ainsi que la mise à feu de pneus ayant causé des dégâts à hauteur de 25 000 € au portail de la préfecture. Ceux-ci risquent dans les faits jusqu’à cinq ans de prison ferme, et seront jugés le 30 juin prochain, faute d’avoir pu être jugés en comparution immédiate.

On écoute le procureur de la République de Bastia, Nicolas Bessone, qui explique aussi les raisons du délai entre la manifestation et l’interpellation des trois agriculteurs.