Breaking News

#Corse – Lutte Ouvrière prône l’interdiction de licencier

Cheveux courts, petite robe d’été, Nathalie Arthaud, 41 ans, a accueilli mercredi soir les militants de Lutte Ouvrière à Sant’Angelo. Elue municipale à Vaux-en-Velin, enseignante au lycée d’Aubervilliers, en économie et gestion, cette brune souriante ne ménage pas ses sorties. Elle était à Ajaccio ce mercredi matin. Elle sera à Melun demain, puis à Rennes samedi et enfin à Corbeil. Voyageuse politique dans les pas d’Arlette Laguillier, que  chaque électeur de l’hexagone a forcément connue.

« Elle a ouvert la voie, elle m’a montré le chemin, explique-t-elle d’une voix douce mais très affirmée. Mais attention elle n’a pas pris sa retraite politique, elle est toujours à la direction de Lutte Ouvrière. »

« La gauche au Sénat ne change rien !»

Malgré 1, 33% aux dernières présidentielles, Nathalie Arthaud n’en démord pas, c’est bien Lutte Ouvrière qui représente le mieux le monde des travailleurs. « D’abord je tiens à souligner que nous sommes communistes… Si nous sommes trotskistes, c’est parce que Trotski, déjà à l’époque, a dénoncé la prise de pouvoir bureaucratique au détriment des vrais travailleurs. Pour nous, il n’y a jamais eu de pays réellement communiste ! Dans un régime communiste comme nous l’entendons, il y aurait une démocratie, des élections. »

source et suite de l’article sur corsematin.com

 

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: