X

Le STC apporte son total soutien aux jeunes militants de la Ghjuventù Indipendentista retranchés dans la Citadelle de Corti où ils ont entamé une grève de la faim, ainsi qu’à Nicolas Battini qui depuis le 17 Avril a également entamé une grève de la faim à la maison d’arrêt de Bois D’Arcy.

Pour le STC, le refus de l’Etat, d’engager un processus de règlement politique est seul responsable de la dégradation de la situation.

Aujourd’hui, face à ce déni de démocratie, de jeunes militants mettent leur vie en danger pour faire respecter et appliquer la volonté de tout un peuple. Cet acte déterminé et très grave pour la santé de ces jeunes doit interpeller la société insulaire toute entière et bien entendu l’État. Cette situation n’est pas acceptable et nous ne pouvons, en tant que premier syndicat de Corse, assister en spectateur passif à la dégradation inéluctable du climat politique et social de l’île.

une ghjuventu greve corti sustegnu

Le STC exige de l’Etat français qu’il respecte sans délai les votes très largement majoritaires de l’Assemblée de Corse sur les questions aussi fondamentales et déterminantes pour l’avenir du peuple corse que sont la coofficialité, le statut de résident, la réforme fiscale, l’inscription de la Corse dans la Constitution, l’amnistie, le maintien des arrêtés Miot.

Le STC appelle l’ensemble des ses adhérents, de ses militants, de ses sections et des ses sympathisants à être au côté de la jeunesse corse dans son combat pour la défense des droits de notre Peuple .
Bastia le 24 avril 2015

Jean BRIGNOLE,
Secrétaire Général du STC

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)