X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – C’est plus la mer, c’est l’Atlantique ! C’est le sentiment de la délégation d’agriculteurs corses qui aujourd’hui (mercredi) s’est rendue au ministère de l’Agriculture à Paris, et qui n’a pu que constater le fossé qui s’est creusé avec l’Etat.

En effet, aucune avancée concrète n’a été obtenue sur les différentes revendications défendues par le monde agricole insulaire, qui lundi avait investi la rue pour faire connaître son mécontentement. Parmi les points cruciaux, un l’est tout particulièrement, celui ayant trait à la remise à niveau des Droits à Paiement Unique, les fameux DPU, entre la Corse et le continent.

jeuneAgriculteurCorseSud (1)

Rappelons que là où un agriculteur continental touche 220 euros d’aide à l’hectare, celui exerçant sur l’île n’en percevra en 2015 que 170, alors que ce montant était l’an dernier encore moins important, s’élevant en 2014 à 98 euros. Plusieurs autres points ont également été abordés, mais peu ont donné satisfaction sous une certaine mesure à la délégation corse. Une rencontre pour rien, la réponse est claire et elle nous est donnée par le président de la Chambre régionale d’Agriculture.

Ecoutez Joseph Colombani.

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)