X

Après les récentes déclarations des syndicats FO et CGT et les différentes manifestations d’humeur des détenus de la prison de Borgo il semblait, vu de l’extérieur, que le climat au sein de l’établissement pénitencier du sud de Bastia était des plus tendus. Mais après la visite qu’a effectuée, hier, le député de Haute-Corse Sauveur Gandolfi-Scheit, en compagnie du procureur général Paul Michel et de la bâtonnière Me Linda Piperi, une tout autre version des faits est présentée. La délégation qui a été reçue pendant plus de deux heures a eu le temps de visiter les différents secteurs de la maison d’arrêt et de se forger un avis sur les conditions de vie des détenus et des agents pénitentiaires. « Pas de problème majeur», c’est ce qui revenait en boucle dans la bouche des différents protagonistes de cette « inspection », mais il faudra rester vigilant pour l’avenir. Et pour cause, la restructuration de la prison d’Ajaccio entraînerait un afflux de détenus sur le centre de Borgo où la situation pourrait alors devenir intenable.Source et suite de l’article

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)