X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – La SNCM à nouveau en discussion (jeudi) à l’assemblée de Corse à l’occasion de deux questions orales. 

La première portait sur l’affrètement du Pélican ; un affrètement qui a coûté rappelons-le 15 000 euros par jour, et qui a duré 128 jours. Paul-Marie Bartoli a répondu que la décision d’affréter ce navire à titre préventif était plus que nécessaire après la grève difficile dans le maritime qui a impacté l’économie corse l’été dernier.

SNCM (4)

L’autre question concernant la compagnie maritime SNCM portait évidemment sur la décision du tribunal administratif de Bastia d’annuler la DSP au 1er octobre 2016, suite à un recours déposé par la Corsica Ferries. La réponse de l’Exécutif a là aussi été on ne peut plus claire : la loi est dure, mais c’est la loi, et il faut s’y conformer. Deux questions et deux réponses qui bien entendu n’ont pas du tout convenu à Michel Stefani, pour le groupe Communistes et Citoyens du Front de Gauche.

Ecoutez-le.

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)